1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le CO2 dans l'atmosphère progresse à un rythme quasi sans précédent
Reuters24/01/2020 à 13:27

LE CO2 DANS L'ATMOSPHÈRE PROGRESSE À UN RYTHME QUASI SANS PRÉCÉDENT

LONDRES (Reuters) - La concentration de dioxyde de carbone dans l'atmosphère devrait augmenter cette année à un rythme pratiquement sans précédent depuis le début des mesures en 1958 du fait notamment des incendies en Australie, selon des prévisions de l'institut britannique de météorologie publiées vendredi.

Le niveau de dioxyde de carbone devrait s'élever à 414 parties par million (PPM) en moyenne sur l'année, soit près de trois unités de plus que la moyenne de l'an dernier, et culminer à 417 PPM au mois de mai, selon le Met Office.

"Les émissions dues aux récents incendies en Australie contribuent jusqu'à 20% de cette augmentation", écrit l'institut.

Les émissions imputables aux activités humaines sont la principale explication de l'augmentation tendancielle de CO2 dans l'air, un phénomène lui-même responsable du dérèglement climatique.

Néanmoins, "la variation annuelle dans le rythme de la progression du CO2 dans l'atmosphère s'explique davantage par la vigueur des sources et des puits de carbone de notre écosystème que par les fluctuations des émissions provoquées par l'homme", souligne Richard Betts, du Met Office.

(Nina Chestney, version française Simon Carraud)

13 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Berg690
    24 janvier17:56

    " la quasi unanimité des chercheurs et notamment ceux qui sont mandatés pour ça" LoL!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer