Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le chauffeur de camion de Nice ne semblait pas radicalisé

Reuters15/07/2016 à 19:07

LE CHAUFFEUR DE CAMION DE NICE NE SEMBLAIT PAS RADICALISÉ

PARIS (Reuters) - Le chauffeur du camion qui a tué au moins 84 personnes sur la Promenade des Anglais à Nice le 14 juillet n'avait pas donné de signe de radicalisation et n'était connu que pour de petits vols et des violences, disent les autorités françaises.

L'acte de Mohamed Lahouaiej Bouhlel, un Tunisien de 31 ans, correspond toutefois au mode d'action prôné par les organisations islamistes extrémistes, a déclaré vendredi le procureur de la République de Paris, François Molins.

Les enquêteurs vont donc s'attacher à vérifier si ce chauffeur-livreur de profession a pu entrer discrètement en contact avec des personnes radicalisées, voire des djihadistes basés en Syrie ou en Irak par le biais des réseaux sociaux.

La ville de Nice est devenue en quelques années un vivier djihadiste au sein d'un département où les réseaux islamistes restent particulièrement actifs.

Originaire de la région de Sousse (Tunisie), Mohamed Lahouaiej Bouhlel vivait à Nice. Il était séparé de son épouse et avait trois enfants.

Wissam, un Tunisien du même village que le tueur de la promenade des Anglais et qui habite dans son quartier populaire de Nice-Est, a estimé que son acte n'avait "rien à voir avec l'Islam ou Daech", acronyme de l'Etat islamique (EI).

"C'est quelqu'un qui boit, qui fume du 'shit', qui vole des vélos. Il est séparé de sa femme, il habite tout seul dans le quartier", face aux anciens abattoirs de Nice reconvertis en friche culturelle.

"UN JOUR TU VAS ENTENDRE PARLER DE MOI"

"Ce qui s'est passé jeudi soir, c'est qu'il a bu avec un collègue à lui. Ils se sont disputés, son copain lui a dit 'tu vaux rien du tout'. Il lui a répondu : 'Un jour tu vas entendre parler de moi !", a-t-il ajouté à Reuters TV.

François Molins a confirmé que l'homme était "totalement inconnu des services de renseignement tant au niveau national que local et qu'il n'avait jamais fait l'objet de la moindre fiche, ni du moindre signalement de radicalisation".

Mohamed Lahouaiej Bouhlel était connu en revanche pour des "violences, menaces, vols et dégradations", a-t-il ajouté.

Selon le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, il n'a cependant été condamné qu'une seule fois, le 24 mars à six mois de prison avec sursis pour des violences avec arme, à la suite d'une altercation sur la voie publique avec un automobiliste en janvier.

"L'arme en question étant une palette de bois qu'il avait lancée sur son interlocuteur, ce qui lui a valu une peine avec sursis puisqu'il n'avait jamais été condamné", a dit le ministre à la presse.

Le magistrat a privilégié un contrôle judiciaire qui a duré deux mois et a été arrêté lorsque la condamnation est intervenue. Mohamed Lahouaiej Bouhlel devait se présenter au commissariat de Nice une fois par semaine, ce qu'il a fait scrupuleusement, et a dû verser une caution de 1.000 euros.

"L'auteur des faits n'a jamais été incarcéré et ne faisait plus l'objet d'aucun suivi de la part de l'autorité judiciaire au moment de l'attentat", a précisé Jean-Jacques Urvoas.

(Service France, avec Gérard Bon, édité par Sophie Louet)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.