1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La région Paca sur le point de basculer dans le giron du FN ?

Le Point30/11/2015 à 02:56

Marion Maréchal-Le Pen devance largement Christian Estrosi selon un sondage. Image d'illustration.

Ce serait un séisme politique. Et un message clair avant la présidentielle de 2017. Un sondage BVA pour le groupe Nice-Matin donne Marion Maréchal-Le Pen victorieuse aux élections régionales. La progression est fulgurante. En l'espace d'un mois, elle glane six points au premier tour (à 42 %). Son principal adversaire Christian Estrosi perd quatre points et apparaît comme largement distancé (28 % au premier tour). Le PS lui serait très largement distancé (16 %). Au second tour, en cas de triangulaire, le FN emporterait la région (43 % contre 32 pour Les Républicains et 25 % pour les socialistes).

25 % d'indécis

Terre traditionnelle de la droite, mais région ancrée à gauche depuis 1998, la Paca pourrait dans 15 jours basculer dans le giron du Front national. Le front républicain ne suffirait peut-être pas puisque moins d'un électeur socialiste sur deux pourrait voter pour la liste de Christian Estrosi au second tour. Les 8 % de la candidate soutenue par Europe Écologie-Les Verts et le Front de gauche, Sophie Camard, ne se reporteraient pas suffisamment sur la liste du maire de Nice. Résultat, au second tour, les deux listes Les Républicains et le FN atteindraient les 50 % chacune.

Cependant, l'un des enseignements du sondage est la proportion des indécis qui pourrait peser sur le scrutin. À quelques jours du scrutin, un électeur sur quatre n'a en effet pas arrêté définitivement son choix. Reste à savoir si les indécis...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer