1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Grèce, cheval de Troie de la Chine dans l'UE
Le Point20/06/2017 à 13:05

Périclès peut se retourner dans sa tombe. Athènes, berceau de la « démocratie », vole au secours du parti unique de Xi Jinping. Alors que le président chinois orchestre une répression sans merci chez lui, la Grèce d'Alexis Tsipras est montée au créneau pour bâillonner l'Europe au sujet des droits de l'homme. Avec succès. Pour la première fois, l'Union européenne n'a pas pu produire un communiqué dénonçant les violations répétées en Chine, à l'occasion du Conseil sur les droits de l'homme de l'ONU, qui se tient chaque année à Genève. Un veto grec a empêché le bloc des 28 d'offrir un front commun face à la deuxième économie mondiale. Un cavalier seul assumé par Athènes dénonçant des « critiques non constructives contre la Chine », devenue un investisseur-clé en Grèce.

« Des critiques souvent sélectives et non productives ne facilitent pas la promotion des droits de l'homme dans ces pays ni les relations avec l'UE », a déclaré un porte-parole du ministère grec des Affaires étrangères. Un geste apprécié par la diplomatie chinoise, qui a salué pudiquement la position du « pays en question », appelant l'UE à ne pas « politiser les droits de l'homme ». "La Grèce est le meilleur ami de la Chine en Europe", avait même déclaré Xi.

Route de la soie

Un coup de poignard dans le dos de l'Europe qui survient dans la foulée d'une fructueuse tournée d'Alexis Tsipras à Pékin...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7163258
    20 juin13:56

    La gauche de la gauche a toujours été des traitres, pareil qu'en France! le PCF prenait directement ses ordres à Moscou, ils livraient des armes au FLN, ils ont aidé les communistes Staliniens à se débarrasser des membres du POUM et des anarchistes pendant la guerre civile Espagnol, été collaborationnistes et saboteurs jusqu'en juin 1941...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer