Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La France lève 7 milliards d'euros à 30 ans, plus de 31 milliards demandés

Reuters16/05/2017 à 18:57

LA FRANCE LÈVE 7 MILLIARDS D'EUROS À 30 ANS, PLUS DE 31 MILLIARDS DEMANDÉS

LONDRES/PARIS (Reuters) - L'Agence France Trésor (AFT) a levé mardi 7 milliards d'euros à 30 ans dans le cadre d'une opération qui a suscité un vif intérêt auprès des investisseurs après la levée des incertitudes liées à l'élection présidentielle française mais aussi en raison des anticipations de remontée des taux d'intérêt au sein de la zone euro.

Le prix d'émission définitif correspond à un rendement supérieur de 12 points de base à celui de l'OAT 3,25% mai 2045 avec un coupon à 2%.

Les établissements chargés de la syndication de cet emprunt (BNP Paribas, Citigroup, HSBC, JPMorgan et SG CIB) avaient ouvert les livres d'ordre avec un rendement indicatif supérieur d'environ 14 points de base à celui de référence mais l'ont ensuite réduit au vu de la forte demande.

Cette dernière a dépassé 31 milliards d'euros, dont 2,85 milliards pour les banques chefs de file, a-t-on appris auprès d'elles.

"Le fait de lancer cette opération avec un livre d'ordre record de 31 milliards d'euros témoigne du vif intérêt des investisseurs internationaux et de leur confiance pour la signature française", a dit Benjamin de Forton, responsable origination secteur public en France chez BNP Paribas.

"La dernière fois que la France a fait une opération nominale à 30 ans syndiquée, c'était en 2013, le montant levé avait été de 4 milliards d'euros pour un livre d'ordre de 8 milliards", a-t-il ajouté.

"La France est l'un des rares pays à avoir un accès régulier et de taille sur la partie très longue de la courbe, ce qui témoigne aussi de la confiance des investisseurs internationaux", a souligné Benjamin de Forton.

UN TEST GRANDEUR NATURE

Cet emprunt constitue pour de nombreux observateurs le premier test grandeur nature du sentiment du marché vis-à-vis de la France depuis l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République.

"L'appétit pour cette opération devrait être bon mais on va surveiller la situation de près parce que les élections législatives approchent et qu'elles détermineront la capacité de Macron à former définitivement un gouvernement", a commenté Benjamin Schroeder, responsable de la stratégie taux d'ING.

"L'objectif n'était pas forcément de venir rapidement après l'élection présidentielle française mais plutôt de venir à un moment opportun pour le marché", a souligné Benjamin de Forton.

"Nous avons observé une période de volatilité pendant la période électorale mais celle-ci s'est dissipée après les résultats du premier tour. Les investisseurs vont se tourner vers la Banque centrale européenne et ses prochaines actions et l'on peut s'attendre à voir les taux longs augmenter dans les prochains mois. Dans ce sens-là, le calendrier était particulièrement opportun pour l'AFT."

Sur le marché secondaire, l'écart de rendements entre les titres français à 10 et 30 ans a atteint en début de journée son plus haut niveau depuis décembre 2014 à plus de 108 points de base.

L'emprunt syndiqué français constitue plus généralement aussi un test de l'appétit des investisseurs pour les maturités longues.

L'Allemagne doit procéder mercredi à une adjudication à 30 ans, le Fonds européen de stabilité financière (FESF) pourrait adjuger des titres de longue échéance dans les prochains jours et la Belgique pourrait lancer une émission à 15 ou 20 ans.

L'AFT avait annoncé deux opérations syndiquées cette année, après l'obligation verte inaugurale de 7 milliards d'euros placée en janvier et cette nouvelle obligation à 30 ans en nominal.

(Matt Painvin, avec Abhinav Ramnarayan; Marc Angrand et Marc Joanny pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.