1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Devenez membre - Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La dette française "sans doute" supérieure à 115% du PIB fin 2020, annonce Darmanin
Reuters24/05/2020 à 16:11

LA DETTE FRANÇAISE "SANS DOUTE" SUPÉRIEURE À 115% DU PIB FIN 2020, ANNONCE DARMANIN

PARIS (Reuters) - La dette publique de la France devrait dépasser 115% du produit intérieur brut (PIB) à la fin de l'année en raison du poids des mesures pour faire face à la crise provoquée par l'épidémie de coronavirus, a dit le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin dimanche sur RTL.

"La dette, c'est à la fois les dépenses que l'on fait, et on en fait beaucoup, et les recettes qu'on n'a pas. Dans cette crise il y a une sorte d'effet ciseau, vous dépensez plus et vous avez moins de recettes fiscales parce qu'il y a moins d'activité", a-t-il déclaré au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

"Ce sera plus que les 115% très certainement", a-t-il ajouté, tout en répétant que le gouvernement n'avait pas l'intention d'augmenter les impôts pour réduire la dette.

L'Insee a indiqué fin mars que la dette publique était ressortie à 98,1% du PIB en 2019, comme en 2018, mais que le déficit public était passé dans l'intervalle de 2,3% à 3%.

En avril, le gouvernement français a dit s'attendre à ce que les aides anti-crise coûtent 100 milliards d'euros, soit plus de 4% du PIB.

(Gilles Guillaume)

27 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jean895
    25 mai13:25

    Moi je suis pas inquiet sauf des mesures macron... Ils n ont qu à pas préter.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer