Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La contrôleuse des prisons pour plafonner les incarcérations

Reuters25/11/2014 à 12:03

CONTRE LA SURPOPULATION CARCÉRALE, LA CONTRÔLEUSE DES PRISONS PROPOSE DE FIXER UN SEUIL D'INCARCÉRATIONS

PARIS (Reuters) - La contrôleuse générale des lieux de privation de liberté se dit favorable mardi à la mise en place d'un numerus clausus en prison pour éviter la surpopulation carcérale et rendre possible l'objectif d'encellulement individuel.

Adeline Hazan, ex-maire socialiste de Reims nommée à ce poste le 17 juillet dernier, propose cette réforme alors que le moratoire sur l'encellulement individuel en France prend fin ce mardi, sans que l'Etat soit en mesure de respecter son obligation légale.

"Mon prédécesseur avait milité pour une mise en place progressive de l'encellulement individuel. Je propose d'aller plus loin et déjà d'interdire la pratique des matelas au sol", déclare-t-elle mardi dans Le Parisien.

"Chaque nuit, plus de 1.000 détenus dorment par terre, dans des cellules déjà surchargées. C'est indigne. Pour régler le problème de fond, je suis favorable au numerus clausus."

Sur France Info, la ministre de la Justice Christiane Taubira s'est dite "tout à fait opposée" à cette proposition.

Selon des chiffres de l'administration pénitentiaire cités par Le Parisien, seuls 39% des détenus vivent seuls en cellule. Ils seraient encore moins -16%- en maison d'arrêt.

Face à cette situation, Adeline Hazan, magistrate de formation, propose d'adopter un "système de régulation" avec un seuil au-delà duquel il serait impossible d'incarcérer. Les emprisonnements impossibles seraient alors différés, après conversation entre les directeurs de prison et les juges.

"Avec de la pédagogie, je suis sûre que l'opinion publique serait prête à accepter cette réforme courageuse", dit-elle, jugeant "surprenant" que le gouvernement agisse "aussi tard."

L'encellulement individuel, prévu depuis 1875, n'a jamais été respecté en France. Le ministère de la Justice sera encore une fois contraint de demander un sursis cette année. Un amendement à la loi de finances devrait proposer un nouveau moratoire.

Mais pour éviter que l'histoire se répète, le député socialiste Dominique Raimbourg s'est vu confier une mission et doit proposer des mesures d'accompagnement de celui-ci avant fin novembre. Il estime qu'il faudra environ une décennie pour mettre en oeuvre cette pratique.

(Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.