1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'UE lance une mission navale contre les passeurs de migrants

Reuters22/06/2015 à 13:27

L'UE LANCE UNE MISSION NAVALE CONTRE LES RÉSEAUX DE PASSEURS EN MÉDITERRANÉE

par Adrian Croft

LUXEMBOURG (Reuters) - Les ministres européens des Affaires étrangères réunis à Luxembourg ont entériné lundi le lancement d'une mission navale destinée à combattre les réseaux de passeurs en mer Méditerranée, a annoncé un responsable de l'UE.

Cette mission, qui ne s'appuie pas sur une résolution du Conseil de sécurité de l'Onu, sera limitée à la collecte de renseignements dans l'attente d'une approbation onusienne.

L'initiative s'inscrit dans le cadre de la réponse de l'UE à la crise des migrants, dont plusieurs centaines ont péri en mer depuis le début de l'année en tentant de rallier les côtes européennes, notamment italiennes.

"L'opération est lancée aujourd'hui", a déclaré Federica Mogherini, porte-parole de la diplomatie européenne. "Je tiens à être très claire: les migrants n'en sont pas la cible. Les cibles sont ceux qui se font de l'argent au prix de leur vie et souvent de leur mort. Cela fait partie de nos efforts pour sauver des vies", a-t-elle ajouté.

La mission, telle qu'envisagée au départ par les dirigeants européens, devait servir à lutter contre l'activité des passeurs mais également à saisir et détruire les embarcations qu'ils utilisent, si possible en intervenant dans les eaux territoriales libyennes.

Pour mettre en oeuvre ce volet de la mission, l'UE doit obtenir un feu vert du Conseil de sécurité de l'Onu ainsi que l'approbation des autorités libyennes.

Ces deux conditions n'étant pas remplies pour l'instant, les Européens doivent limiter leur intervention à l'envoi de navires et de patrouilles aériennes pour surveiller les eaux internationales et collecter des renseignements sur les passeurs.

La France et la Grande-Bretagne, membres permanents du Conseil de sécurité, et la Lituanie et l'Espagne, qui y siègent actuellement, ont rédigé un projet de résolution qui se réfère au chapitre 7 de la Charte des Nations unies autorisant le recours à la force.

Le texte demeure pour l'instant à l'état de projet, sa présentation dépendant de l'accord des autorités libyennes à une intervention extérieure dans leurs eaux territoriales. L'obtention de cet accord est ralentie par le chaos politique qui règne en Libye où siègent un gouvernement reconnu par la communauté internationale et un gouvernement auto-proclamé à Tripoli.

Les ministres des Vingt-Huit ont parallèlement prolongé de six mois, jusqu'à la fin janvier 2016, les sanctions économiques imposées à la Russie en raison de son implication dans la crise en Ukraine.

(Adrian Croft; Henri-Pierre André et Pierre Sérisier pour le service français)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rserant1
    22 juin13:55

    whaou les passeurs ne vont plus dormir la nuit c est sur !!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.