Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'UE enquête sur une possible entente dans l'élevage en France

Reuters08/01/2016 à 14:19

L'UE ENQUÊTE SUR LES TABLES RONDES DE L'ÉTÉ 2015 FACE À LA CRISE PORCINE

PARIS/BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a ouvert une enquête sur une possible entente sur les prix en France dans la filière porcine, bovine et laitière à la suite des tables rondes organisées à l'été 2015 pour tenter de sortir de la grave crise du secteur.

"La Commission a reçu des plaintes concernant les marchés du lait et de la viande en France et mène actuellement une enquête", a déclaré vendredi un porte-parole de la Commission.

Cette dernière a demandé aux participants à ces réunions - exploitants, transformateurs et distributeurs - de lui apporter d'ici la mi-février tous les éléments disponibles concernant ces rencontres.

"Tous les participants ont reçu une demande de la Commission dans le cadre d'une enquête pour comportements anticoncurrentiels, y compris tous les distributeurs français", a déclaré à Reuters un distributeur sous couvert d'anonymat.

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) a confirmé avoir été contactée par la Commission mais s'est défendue de toute entente sur les prix.

"Nous n'avons pas l'impression du tout d'avoir enfreint les règles de la concurrence", a déclaré son vice-président Henri Brichart. "Il y a une différence entre donner des indications sur les niveaux de prix qui couvrent les coûts de production et passer des accords sur les prix."

Plusieurs tables rondes se sont tenues durant l'été sous l'égide du ministère de l'Agriculture sur de nouvelles formes de commercialisation pour la filière, frappée par l'embargo russe et par la concurrence d'autres pays européens.

Les participants à ces rencontres devront fournir à la Commission leurs agendas, notes, documents et comptes rendus.

Un porte-parole du ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a déclaré que le ministère était au courant de l'ouverture de cette enquête et indiqué que le ministère n'avait pas été contacté.

Le gouvernement avait présenté le 22 juillet un plan d'urgence de 1,1 milliard d'euros pour tenter d'enrayer la crise de l'élevage due au surendettement et à l'érosion des prix de production.

Durant l'été, la contestation avait ensuite été exacerbée chez les éleveurs face aux industriels et aux distributeurs accusés de ne pas respecter un accord sur le prix minimum du porc.

(Gus Trompiz et Dominique Vidalon à Paris, Philip Blenkinsop à Bruxelles, avec Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.