Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Otan va renforcer son dispositif en Europe de l'Est

Reuters05/09/2014 à 20:48

L'OTAN VA RENFORCER SON FLANC EST

par Adrian Croft

NEWPORT, Pays de Galles (Reuters) - Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de l'Otan on donné vendredi leur feu vert au renforcement du dispositif militaire de l'organisation en Europe de l'Est en réponse à l'intervention russe en Ukraine, a annoncé le secrétaire général de l'Alliance, Anders Fogh Rasmussen.

Le plan, adopté à l'occasion du sommet de Newport, au Pays de Galles, prévoit la mise sur pied d'une force de réaction rapide dite "fer de lance" et le prépositionnement de matériel. Il s'agit de rassurer les anciens membres du bloc soviétique ayant adhéré à l'Otan, en particulier la Pologne et les pays baltes.

Les Alliés ont aussi accepté de rattacher la cyberdéfense à la mission principale de l'organisation, ce qui signifie qu'une cyberattaque contre un Etat membre - comme celle qui avait visé l'Estonie en 2007 - pourrait en théorie engendrer une réponse militaire de l'Otan.

Déjà soupçonné en Estonie, le Kremlin a plus récemment été accusé d'avoir également orchestré des cyberattaques contre des institutions ukrainiennes, ce qu'il a constamment nié.

Pour avoir les moyens de leurs ambitions, les 28 membres de l'Alliance se sont engagés à cesser de diminuer leurs dépenses militaires pour atteindre l'objectif de consacrer 2% de leur produit intérieur brut (PIB) à la Défense au cours de la prochaine décennie.

Ils ont enfin décidé que leur prochain sommet aurait lieu en Pologne en 2016, a ajouté Anders Fogh Rasmussen, soulignant la portée symbolique de cette décision.

Bien que la création d'une force d'intervention rapide ne réponde pas totalement aux attentes des pays de l'Est, qui souhaitaient l'établissement de bases permanentes de l'Otan, ses promoteurs espèrent qu'elle jouera un rôle dissuasif.

"Cette décision envoie un message clair: l'Otan protège ses alliés, en tous temps. Et elle envoie un message clair à tout agresseur potentiel: si vous osez attaquer un allié, vous devrez faire face à toute l'Alliance", a déclaré Anders Fogh Rasmussen.

MOSCOU CRITIQUE

Commentant le renforcement du dispositif atlantiste, le Premier ministre polonais, Donald Tusk, a souligné que les garanties en matière de sécurité réclamées de longue date par Varsovie n'en étaient plus au stade des promesses verbales.

Le président polonais, Bronislaw Komorowski, s'est également félicité de cette décision. "Nous apprécions énormément qu'il y ait eu des progrès dans l'amélioration du degré de préparation de l'Otan à créer (un fer de lance), en mobilisant des effectifs de l'ordre de 5.000 hommes dans la seule optique d'une réaction rapide", a-t-il déclaré à la presse.

L'annexion de la Crimée par la Russie et le soutien apporté par Moscou aux séparatistes de l'est de l'Ukraine ont convaincu l'Otan de réviser sa stratégie en Europe de l'Est.

Outre la force de réaction de rapide, l'Alliance a annoncé un renforcement de ses manoeuvres militaires dans les pays de la région.

Dans un communiqué diffusé après l'annonce de la signature d'un accord de cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine, le ministère russe des Affaires étrangères a estimé que les exercices militaires prévus du 16 au 26 septembre entre l'Otan et Kiev "renforceraient les tensions, menaceraient les progrès du processus de paix en Ukraine et contribueraient à diviser davantage la société ukrainienne".

(Avec Alexei Anishchuk, Jean-Philippe Lefief et Tangi Salaün pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.