Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'ex-garde des Sceaux Michel Mercier en examen dans l'affaire du MoDem
Reuters22/11/2019 à 15:06

L'EX-GARDE DES SCEAUX MICHEL MERCIER EN EXAMEN DANS L'AFFAIRE DU MODEM

L'EX-GARDE DES SCEAUX MICHEL MERCIER EN EXAMEN DANS L'AFFAIRE DU MODEM

PARIS (Reuters) - L'ancien ministre de la Justice Michel Mercier a été mis en examen pour complicité de détournement de fonds publics dans le cadre de l'enquête sur les emplois présumés fictifs du MoDem au Parlement européen, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Sa mise en examen date du 20 novembre, précise-t-on de même source.

L'ex-député et sénateur, dont l'avocat n'a pu être joint dans l'immédiat, a occupé les fonctions de trésorier du parti de François Bayrou jusqu'à sa nomination au gouvernement de François Fillon, en 2009.

La formation centriste est soupçonnée, comme le Rassemblement national (ex-Front national) et le parti de Jean-Luc Mélenchon, d'avoir mis sur pied un système frauduleux lui permettant de rémunérer des collaborateurs avec des fonds normalement dévolus au travail parlementaire.

François Bayrou, Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard, tous trois ministres au début du quinquennat Macron, sont pour leur part convoqués le mois prochain en vue d'une possible mise en examen dans cette même affaire, selon Le Monde.

(Simon Carraud, édité par Sophie Louet)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer