Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Etat votera contre la reconduction de Kocher comme DG d'Engie
Reuters06/02/2020 à 18:29

L'ETAT VOTERA CONTRE LA RECONDUCTION DE KOCHER COMME DG D'ENGIE

PARIS (Reuters) - Les représentants de l'Etat au conseil d'administration d'Engie ont décidé de ne pas renouveler le mandat de directrice générale d'Isabelle Kocher, apprend-on jeudi auprès de deux sources proches du dossier.

Un conseil d'administration extraordinaire doit se réunir en fin d'après-midi pour statuer sur le sort d'Isabelle Kocher, dont le mandat expire en mai. L'Etat détient 24% du capital du groupe et trois sièges au conseil.

La direction d'Engie est devenue ces derniers mois un sujet politiquement sensible pour le gouvernement, en particulier parce qu'Isabelle Kocher est la seule femme à la tête d'une entreprise du CAC 40.

L'Etat lui reproche d'avoir cédé des avoirs à un tarif jugé trop bas, dit-on de source proche du gouvernement, soulignant qu'elle a fait valoir ses états de service dans la promotion des énergies renouvelables et le fait qu'il s'agit d'une femme pour obtenir sa reconduction. D'autres membres féminins de la direction du groupe possèdent les compétences requises pour lui succéder, ajoute-t-on.

"L'Etat s'est positionné : Kocher dehors", avait-t-on déclaré mercredi de source proche du Conseil.

Les représentants du personnel devraient suivre l'avis du gouvernement, ce qui entraînera son éviction, y compris si elle obtient l'appui d'autres membres du conseil d'administration.

Selon Le Monde, elle pourrait être remplacée par un triumvirat dans lequel siégerait Judith Hartmann.

Le groupe s'est refusé à tout commentaire. Le ministre de l'Economie et des Finances s'est quant à lui contenté de nier tout projet de démantèlement d'Engie.

"L'égalité femmes-hommes ne se résume pas au cas d'Engie, c'est un combat beaucoup plus important, beaucoup plus large", a dit Bruno Le Maire. "Attendez de voir la décision que prendra le conseil d'administration, je dis juste qu'il ne faut pas mélanger tous les sujets."

Isabelle Kocher a régulièrement estimé ces dernières années qu'elle était la cible de critiques en raison du virage stratégique qu'elle a fait prendre au groupe.

Sous sa direction, Engie a procédé à quelque 15 milliards d'euros de ventes d'actifs sur la période 2016-2018, principalement dans la production d'électricité à partir de charbon et dans l'amont pétrolier et gazier, et a donné la priorité aux énergies renouvelables, aux infrastructures gazières et aux services.

(Benjamin Mallet, Michel Rose, Jean-Philippe Lefief, édité par Jean-Stéphane Brosse)

16 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • sense78
    07 février10:31

    Sa seule qualité pour ses soutiens politiques, être une femme. Entre récompenser une compétence et favoriser le militantisme aveugle et à la mode, il faut choisir.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer