Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Etat "sera au côté de la SNCF", veut redynamiser les trains de nuit, selon Djebbari
Reuters17/06/2020 à 10:26

L'ETAT "SERA AU CÔTÉ DE LA SNCF", VEUT REDYNAMISER LES TRAINS DE NUIT, SELON DJEBBARI

PARIS (Reuters) - L'Etat soutiendra la SNCF, qui a perdu autour de 4 milliards d'euros dans la crise liée au coronavirus, s'est engagé mercredi Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat chargé des Transports, qui a par ailleurs annoncé une initiative prochaine sur une "redynamisation" des trains de nuit.

"Le compteur tourne, nous avons maintenant à peu près circonscrit le volume des pertes (...) on a parlé de 4 milliards", a-t-il dit sur LCI.

"En trésorerie, il n'y a pas d'urgence à agir dans les prochaines semaines", a-t-il précisé, soulignant que la SNCF s'était refinancée.

"L'Etat sera évidemment au côté de la SNCF", a-t-il poursuivi, rappelant que la puissance publique contribue chaque année à hauteur de 15 milliards d'euros aux 35 milliards de chiffre d'affaires de la SNCF.

Jean-Baptiste Djebbari a par ailleurs annoncé que les trains de nuit allaient rouvrir à compter du week-end des 3-4-5 juillet "parce que les conditions sanitaires sont réunies".

La SNCF n'exploite plus que deux lignes de nuit, l'une vers Gap-Briançon, l'autre vers Latour-de-Carol via Toulouse et Rodez.

Mais le secrétaire d'Etat chargé des Transports a esquissé un plan de relance des trains de nuit.

"Nous avons beaucoup d'ambition pour les trains de nuit en France et dans les discussions que j'ai pu avoir avec le président de la République, je partage ça avec lui, nous allons dans les semaines, dans les mois qui viennent avoir une politique de promotion et de redynamisation des trains de nuit", a-t-il dit.

Compte tenu des impératifs liés au réchauffement climatique, les trains de nuit apparaissent de plus en plus comme une alternative à basse émission carbone au transport aérien.

(Henri-Pierre André, édité par Blandine Hénault)

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M898407
    17 juin12:38

    Si Djebbari s'en mêle, ça va être un gouffre financier sans précédent ! Il est temps de mettre fin au financement sans limite de cette société publique dirigée par des syndicats irresponsables et malveillants !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer