Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Etat définitivement condamné pour des contrôles "au faciès"

Reuters09/11/2016 à 15:23

L'ETAT CONDAMNÉ POUR DES CONTRÔLES "AU FACIÈS"

PARIS (Reuters) - La Cour de cassation a condamné définitivement l'Etat mercredi des contrôles d'identité "au faciès" en rejetant le pourvoi formé contre sa condamnation pour faute lourde en juin 2015 par la cour d'appel de Paris.

"Un contrôle d'identité fondé sur des caractéristiques physiques associées à une origine réelle ou supposée, sans aucune justification objective préalable, est discriminatoire: il s'agit d'une faute lourde qui engage la responsabilité de l'Etat", écrit la juridiction dans un communiqué.

La cour d'appel avait condamné les pouvoirs publics pour cinq cas de discrimination.

SOS Racisme a salué "une victoire historique", en regrettant que l'Etat ait déposé lors des débats devant la Cour de cassation un mémorandum tendant à induire que "les contrôles d'identité peuvent s'opérer sur la seule base de l'apparence physique des personnes."

"Depuis plus de 10 ans, SOS Racisme demande aux pouvoirs publics de mettre en place au plus vite le ticket de contrôle afin d'encadrer les contrôles d'identité et lutter ainsi contre une pratique discriminatoire connue de tous et source de tensions", rappelle l'association dans un communiqué.L'affaire avait débuté il y a trois ans par la plainte de 13 hommes d’origine africaine ou nord-africaine visant les pouvoirs publics.

Ils estimaient avoir été victimes de contrôles abusifs, parfois associés à des palpations, des insultes ou du tutoiement, en raison de leur couleur de peau ou de leur origine.

Après avoir perdu en première instance, les plaignants ont fait appel, soutenus cette fois par le Défenseur des droits Jacques Toubon.

En juin 2015, la cour d'appel de Paris a donné raison à cinq d'entre eux et condamné l'Etat à verser 1.500 euros de dommages et intérêts à chacun.

Les décisions de la cour d'appel n'avaient cependant satisfait aucune des parties. L'Etat s'était pourvu en cassation pour les cinq cas dans lesquels il avait été condamné et les huit autres hommes qui n'avaient pas obtenu gain de cause en avaient fait autant.

La Cour de cassation a rejeté mercredi onze des treize pourvois et a cassé deux arrêts de la cour d'appel pour des motifs indépendants de la question des contrôles d'identité.

Le 4 octobre, la Cour de cassation avait statué sur l'affaire en examinant si, lors des décisions en appel, les règles avaient été correctement appliquées, en particulier la charge de la preuve.

(Gérard Bon, édité par Sophie Louet)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.