Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Etat a investi 430 milliards d'euros dans la relance de l'économie, dit Gabriel Attal
Reuters12/07/2020 à 13:07

L'ETAT A INVESTI 430 MILLIARDS D'EUROS DANS LA RELANCE DE L'ÉCONOMIE, DIT GABRIEL ATTAL

PARIS (Reuters) - L'Etat a déjà investi 430 milliards d'euros dans le cadre du plan de relance des activités économiques mises à mal par la crise du coronavirus, a déclaré dimanche le porte-parole du Gouvernement, sur l'antenne de BFMTV.

Prié de dire pourquoi le nouveau gouvernement formé par Jean Castex attendait le mois de septembre pour mettre en oeuvre le plan de relance, Gabriel Attal a répondu : "On n'a pas du tout attendu septembre pour le plan de relance".

"Le plan de relance, il a démarré dès le début de la crise : 430 milliards d'euros ont été dépensés pour faire face à la crise et pour relancer le pays", a-t-il poursuivi, évoquant le chômage partiel, les prêts aux entreprises garantis par l'Etat, le fond de soutien et de solidarité et les mesures qui ont été annoncées dans différents secteurs.

"Je pense à l'aéronautique, à l'automobile, au livre, à l'hôtellerie, à la restauration, à la culture... La relance, heureusement qu'elle a commencé parce c'est des secteurs entiers qui auraient été rayés de la carte. Evidemment, ça va se poursuivre", a ajouté Gabriel Attal.

(Jean-Philippe Lefief)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aerosp
    12 juillet14:28

    il devrait s'habiller en tutu

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer