Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'économie néerlandaise en passe d'accuser son plus fort recul jamais enregistré, selon le Bureau néerlandais d'analyse économique
Reuters16/06/2020 à 09:32

L'ÉCONOMIE NÉERLANDAISE EN PASSE D'ACCUSER SON PLUS FORT RECUL JAMAIS ENREGISTRÉ, SELON LE BUREAU NÉERLANDAIS D'ANALYSE ÉCONOMIQUE

AMSTERDAM (Reuters) - L'économie néerlandaise devrait connaître un déclin sans précédent cette année, les mesures de restrictions destinées à freiner la propagation du coronavirus ayant pratiquement mis à l'arrêt des pans entiers du pays au cours des derniers mois.

La cinquième économie de la zone euro devrait se contracter de 6,4% cette année, avant de rebondir de 3,3% en 2021, a dit mardi le Bureau néerlandais d'analyse économique (CPB), chargé de conseiller le gouvernement.

Le CPB avertit toutefois que ses projections sont très incertaines car l'évolution de la pandémie de COVID-19 et l'ampleur des dégâts causés par les mesures de confinement à l'économie au cours du premier semestre sont encore inconnus.

Une deuxième vague d'infections dans les mois à venir pourrait prolonger la récession jusqu'en 2021, a déclaré le CPB. Dans un tel scénario, le taux chômage pourrait grimper à plus de 10%.

Le scénario de base du CPB prévoit pour sa part une reprise lente au second semestre 2020 et un taux de chômage à 7% d'ici la fin 2021, soit presque le double de celui de 2019.

Afin de stimuler la reprise, le CPB encourage le gouvernement à accélérer les investissements pour la transition énergétique et la construction de nouveaux logements même si les mesures de soutien devraient faire grimper le déficit public à 8% du produit intérieur brut (8%) cette année.

(Bart Meijer, version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • nicog
    16 juin10:54

    Recul de leur PIB de 6.4% alors que celui de la France et de son génie : -11%. Soit 5% d'écart ou encore 120 Milliards Eur. Est il encore permis de poser la question : Pourquoi ?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer