Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'avocat de Fillon dénonce des accusations "dégueulasses"

Reuters31/01/2017 à 11:04

L'AVOCAT DE FILLON DÉNONCE DES ACCUSATIONS "DÉGUEULASSES"

PARIS (Reuters) - L'avocat de François Fillon, entendu lundi dans une enquête portant sur des soupçons d'emplois fictifs dont aurait bénéficié son épouse, a fustigé mardi les accusations "dégueulasses" relayées par les médias à l'encontre du couple et s'est dit serein sur une issue favorable de la procédure.

Le candidat de la droite à l'élection présidentielle et son épouse, Penelope, ont été entendus pendant près de cinq heures lundi, cinq jours après l'ouverture par le Parquet national financier (PNF) d'une enquête préliminaire pour détournements de fonds publics après les révélations du Canard Enchaîné.

L'ancien Premier ministre "est heureux d'avoir pu rétablir son honneur et celui de sa femme face à toutes les inepties qui ont pu être écrites ces derniers jours et face aux accusations assez dégueulasses qu'on a pu lire parfois dans les médias", a dit Antonin Lévy sur RTL.

"Il est ensuite serein naturellement parce que, compte tenu des explications qu'il a données, des questions qui lui ont été posées, il n'a aucun doute sur le fait que l'issue de cette procédure sera favorable", a-t-il ajouté.

Selon l'hebdomadaire satirique, Penelope Fillon aurait été rémunérée 500.000 euros pour son travail auprès de son mari quand il était parlementaire, puis de son suppléant, et 100.000 euros pour sa collaboration à La Revue des deux mondes. Mais le Canard Enchaîné dit ne pas avoir trouvé trace de ses travaux.

Le journal cite notamment une assistante parlementaire qui indique n'avoir "jamais travaillé" avec Penelope Fillon et ne la connaître uniquement "comme femme de ministre".

"GROS MENTEURS"

"J'ai du mal à lire le témoignage de certaines personnes qui se présentent comme des sachants et qui viennent affirmer qu'ils n'avaient pas la moindre idée de ce que faisait Mme Fillon", a dit Me Lévy.

"Concrètement vous retrouvez de la part de ces mêmes personnes des notes manuscrites et de mots qui étaient adressés à Mme Fillon", a-t-il ajouté. "De deux choses l'une : soit leur mémoire est extrêmement faible et elle leur est revenue fort opportunément mercredi dernier lorsque le Canard est paru, soit ce sont simplement de très gros menteurs".

François Fillon n'avait en outre pas de permanence en tant que telle dans la Sarthe, selon son avocat.

"Cette permanence se situait à leur domicile et à votre avis qui est au domicile de la Sarthe s'il n'y a pas de permanence ? Et bien c'est Penelope Fillon", a dit Me Levy, précisant que le maire de Sablé et ancien suppléant de François Fillon, Marc Joulaud, serait entendu dans les prochains jours.

A moins de trois mois de l'élection présidentielle, le directeur de campagne de François Fillon a souhaité que l'enquête "dont nous ne contestons pas la légitimité, n'interfère pas le moment venu avec un processus démocratique essentiel".

Le candidat, qui a été informé de ce qu'il serait entendu avec son épouse avant le meeting de dimanche, "forme le souhait que les conclusions de son audition et des auditions qui vont suivre soient tirées le plus rapidement possible", a dit Patrick Stefanini lors d'un point presse à Paris mardi matin.

(Marine Pennetier, avec Sophie Louet, édité par Yann Le Guernigou)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.