Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'armée syrienne progresse vers la frontière turque

Reuters08/02/2016 à 12:49

L'EXODE DES SYRIENS VERS LA TURQUIE SE POURSUIT

par Suleiman Al-Khalidi

BEYROUTH (Reuters) - L'armée syrienne poursuit lundi sa progression vers la frontière turque avec le soutien de la Russie et de l'Iran et les rebelles estiment que l'avenir même de leur insurrection lancée il y a près de cinq ans contre Bachar al Assad est en danger.

Les milices chiites soutenues par Téhéran jouent un rôle clé dans l'offensive terrestre tandis que les bombardiers russes pratiquent ce que les insurgés nomment une politique de la terre brûlée qui a permis aux forces gouvernementales de reprendre pied dans la zone éminemment stratégique du nord de la Syrie pour la première fois depuis plus de deux ans.

"C'est toute notre existence qui est désormais menacée, pas seulement le fait de perdre du terrain", déclare Abdoul Rahim al Nadjaoui, du groupe rebelle Lioua al Taouhid. "Ils progressent et nous nous replions parce que face à des bombardements aussi intenses, nous devons minimiser nos pertes."

Les forces loyalistes sont à quelque cinq km de la ville sous contrôle rebelle de Tal Rafaat, ce qui les place à environ 25 km de la frontière turque, rapportent les rebelles, les habitants et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), selon qui les forces gouvernementales syriennes n'avaient plus été aussi près de la frontière turque depuis août 2013.

Le vaste assaut lancé par Damas et ses alliés au nord d'Alep il y a une semaine a provoqué l'exode de dizaines de milliers de civils vers la Turquie, qui abrite déjà plus de 2,5 millions de Syriens, la plus importante population de réfugiés au monde.

L'escalade des bombardements russes ces deux derniers jours sur les villes d'Anadan et Haritan, au nord-ouest d'Alep, a fait fuir des milliers d'autres habitants, selon un habitant de la ville d'Azaz.

"LA TURQUIE EST MENACÉE"

Les régions contrôlées par la rébellion dans et autour d'Alep abritent encore quelque 350.000 personnes mais les travailleurs humanitaires estiment qu'elles pourraient bientôt tomber aux mains du gouvernement.

"Dans certaines parties d'Alep, le régime Assad a coupé le couloir nord-sud (...). La Turquie est menacée", a estimé le président turc Recep Tayyip Erdogan au cours du week-end.

Damas veut reprendre totalement le contrôle d'Alep, la plus grande ville de Syrie avant la guerre civile qui a débuté en 2011 et fait plus de 250.000 morts et 11 millions de déplacés.

Mercredi, les forces gouvernementales et les milices alliées ont mis fin au siège par la rébellion de deux localités chiites situées à une vingtaine de km au nord d'Alep, Nouboul et Zahraa, ce qui leur a permis de couper le principal axe routier reliant les zones rurales du nord d'Alep à la partie est de la ville, que les insurgés contrôlent depuis 2012.

La conquête des villes de Mayer et Kafin, au nord de Nouboul et Zahraa, au cours des dernières 24 heures a désormais ouvert la route vers Tal Rafaat, prochain objectif de Damas. Si la localité tombe à son tour aux mains du gouvernement, il ne restera plus que la ville d'Azaz avant la frontière turque.

La perte d'Azaz, qui n'est située qu'à quelques km du poste-frontière de Bab al Salama, signifierait que les insurgés ont quasiment perdu leur principal bastion du nord-ouest de la Syrie.

Parallèlement à la progression des forces gouvernementales, les milices kurdes YPG (unités de protection du peuple), qui contrôlent la ville d'Afrin au sud-ouest d'Azaz, se sont emparées de plusieurs villages comme Ziyara et Khreiybeh au cours des derniers jours, rapportent les rebelles.

L'OSDH ajoute que les Kurdes ont repris les villages de Deir Djamal et Maranaz jusque-là tenus par les insurgés islamistes.

(Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.