Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Juppé conforté, Sarkozy distancé, Fillon monte

Reuters17/11/2016 à 14:08

JUPPÉ TOUJOURS EN TÊTE DES SONDAGES POUR LA PRIMAIRE DE LA DROITE

PARIS (Reuters) - Alain Juppé reste en tête dans les intentions de vote au premier tour de la primaire de droite pour la présidentielle de 2017 et distance Nicolas Sarkozy, lui-même suivi par François Fillon, selon la huitième vague de l'enquête Ipsos-Sopra Steria pour le Cevipof et le Monde publiée jeudi.

Sur 1.337 personnes certaines d'aller voter à la primaire et interrogées du 8 au 13 novembre, le maire de Bordeaux recueille 36% des intentions de vote, soit cinq points de moins que dans la vague d'octobre.

L'ancien chef de l'Etat est crédité de 29% (-1 point.) Son ancien Premier ministre fait en revanche un bond de dix points, à 22%.

L'ancien ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire, qui veut incarner le renouveau, s'effondre à 7% (-4) dans cette enquête publiée quelques heures avant le troisième et dernier débat entre les sept candidats de la primaire de droite et à trois jours du premier tour de ce scrutin, dimanche.

Selon les résultats de cette étude réalisée sur un échantillon total de 18.200 personnes, sept à huit pour cent des Français sont certains de voter lors de ce premier tour, légèrement plus que dans les précédentes vagues.

Ils se répartissent entre 21% des sympathisants Les Républicains, 17% de ceux de l'UDI, 11% de ceux du MoDem, 5% de ceux du Front national et seulement 2% de ceux de la gauche.

Alain Juppé reste largement crédité de la victoire finale au second tour, le 27 novembre, avec 57% des intentions de vote, même s'il perd trois points par rapport à octobre. Trois points gagnés par Nicolas Sarkozy, qui reste cependant à bonne distance de son ancien ministre, avec 47% des intentions de vote.

La victoire d'Alain Juppé ne fait aucun doute pour 69% de l'ensemble des Français interrogés dans le cadre de ce sondage, soit un léger recul d'un point. Ils ne sont que 16% à croire à celle de Nicolas Sarkozy et 7% à celle de François Fillon (+2).

MACRON MORD SUR TOUS LES ÉLECTORATS

Pour l'élection présidentielle, le principal enseignement est que la présidente du Front national, Marine Le Pen, est assurée d'être au second tour et la gauche d'être éliminée dès le premier, quel que soit le candidat LR.

Sur 12.378 personnes certaines d'aller voter à la présidentielle, François Hollande ne recueille ainsi que 10 à 12% des intentions de vote et le Premier ministre, Manuel Valls 12 à 14%, si le chef de l'Etat renonçait à se présenter.

Cette étude a cependant été effectuée avant que l'ex-ministre de l'Economie Emmanuel Macron n'officialise sa candidature, mercredi.

Dans l'hypothèse où François Hollande et Emmanuel Macron affronteraient Alain Juppé, la seule étudiée, le chef de l'Etat et son ancien ministre de l'Economie feraient jeu égal avec 9% des voix pour le premier et 10% pour le second, loin derrière le maire de Bordeaux (31%) et Marine Le Pen (27%).

Dans tous les autres cas de figure, la présidente du FN recueille 29% des intentions de vote, ce qui semble montrer qu'Emmanuel Macron mord de deux points sur son électorat.

L'ex-ministre de l'Economie paraît aussi prendre un point au candidat de la "France insoumise", Jean-Luc Mélenchon, qui recueille 14% d'intention de vote dans les autres cas de figure, et trois à cinq points à Alain Juppé.

Hors candidature Macron, le candidat LR est également qualifié pour le second tour, quel qu'il soit, mais beaucoup plus nettement s'il s'agit d'Alain Juppé.

Ainsi, le maire de Bordeaux recueille 36% des intentions de vote si François Hollande se représente et 34% si c'est Manuel Valls qui porte les couleurs du Parti socialiste, devançant ainsi nettement Marine Le Pen.

En revanche, Nicolas Sarkozy n'obtient que 21 à 22% des intentions de vote, loin derrière la candidate FN.

Enfin, seulement 6% des personnes interrogées se disent satisfaites de l'action de François Hollande en tant que chef de l'Etat, un léger mieux (+2 points) par rapport à octobre.

Le Premier ministre, Manuel Valls, est à peine mieux loti avec 8% de satisfaits.

(Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.