1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Interpellation dans l'entourage de Larossi Abballa
Reuters21/06/2016 à 12:05

ARRESTATION DANS L'ENTOURAGE DE LAROSSI ABBALLA

PARIS (Reuters) - Un individu de l'entourage de Larossi Abballa a été interpellé mardi aux Mureaux (Yvelines), et des perquisitions ont été menées aux domiciles de plusieurs autres personnes, notamment dans cette ville, a-t-on appris auprès du parquet de Versailles.

Plus tôt, une source proche de l'enquête avait confirmé à Reuters l'interpellation de trois personnes, comme l'écrivait M6.

Une seule personne a été interpellée, a rectifié le parquet de Versailles, qui pilote l'enquête préliminaire. Elle a été placée en garde à vue.

L'enquête du parquet de Versailles a été ouverte sur des faits de menace, mais n'est pas de l'ordre de l'antiterrorisme à ce stade, a précisé le parquet.

"Il était possible que ces personnes soient susceptibles d'attaquer des policiers", a expliqué à Reuters le procureur de Versailles. "On a fait une levée de doute", a-t-il ajouté.

Deux des personnes visées par cette enquête ont été condamnées par le passé pour des faits de terrorisme, a-t-il indiqué.

Les juges chargés de l'enquête sur le double meurtre, revendiqué par l'Etat islamique, de policiers lundi 13 juin à Magnanville (Yvelines) passent au peigne fin tout le réseau relationnel du djihadiste, Larossi Abballa, et de deux de ses proches, mis en examen ce week-end.

Ces deux hommes, Charaf-Din Aberouz, 29 ans, et Saad Rajraji, 27 ans, ont été condamnés à ses côtés en septembre 2013 pour leur participation à une filière de recrutement et de départ de candidats au djihad vers le Pakistan.

Le premier, d'origine marocaine comme Larossi Abballa, a grandi dans le même immeuble, et le connaît depuis l'enfance.

Chez le second, les enquêteurs ont trouvé un bout de papier sur lequel figurait l'adresse email et le numéro d'écrou de Fabien Clain, voix de la revendication des attentats du 13 novembre, et vétéran de l'islamisme français.

(Chine Labbé, avec service France, édité par Yves Clarisse)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer