1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Il lègue à ses filles 18 millions d'euros, mais impose ses conditions

Le Point31/07/2015 à 06:42

Des liasses de billets d'euros et de dollars, photo d'illustration.

Qu'il fait bon vivre à New York et surtout d'avoir un père... plein aux as. Il est multimillionnaire, s'appelle Maurice Laboz, mais a tenu à s'assurer, une fois qu'il serait mort, du bon usage de sa fortune par ses héritières. 20 millions de dollars, soit quelque 18 millions d'euros, un joli pactole que cet Américain a souhaité donner à ses deux filles, Marlena, 21 ans, et Victoria, 17 ans, rapporte le New York Post

, repris par Francetv info.

C'est à la mort de Maurice, en janvier, que ses deux filles ont appris l'heureuse nouvelle : elles hériteront de 10 millions de dollars chacune, le jour de leur 35e anniversaire. Et aux deux futures millionnaires d'apprendre aussi qu'elles pourront toucher une part du butin avant cette date, mais... à certaines conditions. Leur sont imposés des études de marque, un métier honorable et un mariage en bonne et due forme.

Bien gagner pour gagner beaucoup plus

Comme le relève Francetv info, Marlena aura le droit de toucher, avant ses 35 ans, 750 000 dollars à la fin de ses études. Pour cela, il faudra néanmoins que son diplôme provienne d'une "université reconnue". Dans un autre temps, la jeune fille pourra également, le jour de son mariage, toucher 500 000 dollars supplémentaires. La condition ? Son mari devra signer un contrat dans lequel il se résigne à en réclamer une partie.

Autre cadeau fait aux deux héritières : un chèque égal à...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer