Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Il est trop tôt pour discuter d'une aide publique à la SNCF, dit Djebbari
Reuters03/05/2020 à 15:07

IL EST TROP TÔT POUR DISCUTER D'UNE AIDE PUBLIQUE À LA SNCF, DIT DJEBBARI

IL EST TROP TÔT POUR DISCUTER D'UNE AIDE PUBLIQUE À LA SNCF, DIT DJEBBARI

PARIS (Reuters) - Il est trop tôt pour discuter d'une aide publique à la SNCF, mise en difficulté financière par la crise du coronavirus, a déclaré dimanche sur France 3 le secrétaire d'Etat au Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

"Tant que nous n'avons pas une vision extrêmement précise du coût qu'aura apporté le coronavirus sur la SNCF, et d'ailleurs tant que nous ne connaissons pas non plus la dynamique de reprise, notamment de l'offre TGV, nous n'avons pas une vision suffisamment précise pour rentrer dans ce type de discussion avec la SNCF", a-t-il dit lors de l'émission Dimanche en politique.

"J'ai demandé à Jean-Pierre Farandou (ndlr, le PDG de l'entreprise ferroviaire publique) de produire pour le ministère des Transports une trajectoire financière à jour. Nous aurons cette discussion mais la priorité absolue de l'instant, c'est de réussir le 11 mai", a-t-il ajouté en allusion à la date prévue pour la mise en oeuvre d'un déconfinement progressif.

Le patron de la SNCF a estimé samedi qu'en un peu plus de six semaines, le confinement mis en place le 17 mars dernier avait déjà coûté 2 milliards d'euros à l'entreprise.

Il a ajouté sur France Inter que la SNCF allait devoir réduire ses investissements et serrer ses coûts de fonctionnement, indiquant notamment que la question de l'emploi n'était pas taboue.

Mais il a aussi indiqué que l'entreprise pourrait se tourner vers son actionnaire, l'Etat, pour restaurer la balance de ses comptes. "Il n'est pas anormal qu'on réfléchisse à un plan d'aide de la SNCF", a-t-il souligné, en dressant un parallèle avec les soutiens apportés à Air France et Renault.

(Henri-Pierre André)

10 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Eboracum
    04 mai08:30

    Ha non , pas d aide public !!! un prêt comme les autres , MAIS A REMBOURSER AVEC LA CAUTION DE MARTINEZ

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer