Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hollande prend de la hauteur, Valls à la manoeuvre

Reuters16/12/2015 à 17:31

FRANÇOIS HOLLANDE EN PRÉSIDENT ET MANUEL VALLS À LA MANOEUVRE

par Elizabeth Pineau et Jean-Baptiste Vey

PARIS (Reuters) - François Hollande centré sur le rassemblement national et Manuel Valls engagé sur l'emploi et dans les joutes politiques : les deux hommes se partagent les rôles en cette fin d'année marquée par les attentats, la COP21 et un scrutin régional détonant.

Après avoir laissé son Premier ministre en première ligne depuis le second tour des régionales, le président s'est exprimé mercredi devant le gouvernement pour évoquer l'urgence de dresser des "ponts" et de défendre l'"unité nationale" dans un pays au "visage fragmenté", allusion au nouveau record de voix enregistré par le Front national.

Comme un symbole, il inaugurera vendredi un "monument des Fraternisations" à Neuville-Saint-Vaast (Pas-de-Calais) en compagnie du président élu de la grande région Nord, le Républicain Xavier Bertrand, qui a été élu grâce aux voix socialistes après le retrait des listes PS.

"Représidentialisé" après les attentats du 13 novembre à Paris qui ont fait 130 morts et le succès de la conférence sur le climat, le chef de l'Etat veut capitaliser sur sa fragile remontée dans les sondages de popularité.

"Le président veille à rester dans la vision, à la bonne hauteur, régalien, dans l'idée de rassemblement de la Nation", souligne son entourage, qui prédit des voeux du 31 décembre dans la même veine.

Après avoir franchi la barre des 50% de bonnes opinions dans plusieurs sondages, François Hollande gagne 14 points dans le dernier tableau de bord Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud-Radio, doublant le président des Républicains Nicolas Sarkozy.

LA SITUATION RESTE DIFFICILE

Mais la situation reste délicate, comme le souligne un sondage TNS Sofres-OnePoint pour Le Figaro, LCI et RTL selon lequel le chef de l'Etat n'accéderait pas au second tour de l'élection présidentielle s'il avait en face de lui Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé.

A 16 mois de l'échéance, François Hollande reprendra la parole lors de ses voeux distillés durant tout le mois de janvier qui le verra se rendre plusieurs fois en régions, notamment pour ses voeux à l'armée.

Manuel Valls, lui, est à la manoeuvre.

Après s'être concentré durant toute la campagne électorale sur l'idée de faire barrage au Front national, jusqu'à parler de risque de "guerre civile", le Premier ministre a multiplié les interventions dans les médias et a soutenu Claude Bartolone dans sa campagne, finalement perdue, en Ile-de-France.

Dimanche soir, le chef de la majorité a tiré le premier les enseignements du scrutin, promettant de donner aux Français "la preuve que la politique ne reprend pas comme avant".

Le lendemain sur France 2, il annonçait un plan pour l'emploi, alors que François Hollande a fait de la baisse du chômage une condition de son retour dans la course à l'Elysée.

REMANIEMENT "PAS À L'ORDRE DU JOUR"

"Personne ne va inventer en deux jours une politique qui permettrait de régler les problèmes de chômage et de précarité, c'est un travail de longue haleine", analysait-on mardi dans l'entourage du Premier ministre.

"On est confrontés à une urgence, on doit prendre des mesures fortes au mois de janvier et d'un autre côté des sujets de fond qui demandent un travail de fond et de la raison. Et personne n'a des solutions toutes faites", ajoutait-on.

Pour ce faire, le Premier ministre n'écarte pas de faire appel à toutes les bonnes volontés, y compris à droite. Il recevra les partenaires sociaux en janvier, ainsi que les nouveaux présidents de régions aux côtés de François Hollande à l'Elysée.

Quant à l'idée d'un remaniement, elle n'est "pas à l'ordre du jour", répète-t-on à l'Elysée.

"S'il y en a un, il faut qu'il ait un sens", ajoute-t-on à Matignon, où l'on rappelle que la "porte reste ouverte" aux Verts, en délicatesse avec les positions de Manuel Valls jugées trop droitières, tout en n'écartant pas un rapprochement avec le centre.

Au gouvernement, on évoque une nécessaire refonte de l'équipe actuelle pour lancer les derniers chantiers et créer des convergences en vue de 2017.

"Le rassemblement devra se faire dès le premier tour", rappelle un ministre, qui table sur un remaniement après la fin de l'état d'urgence, prévue pour l'instant fin février. "Ce qui manque c'est la diversité politique. Hollande n'a pas envie d'un chamboule-tout, il veut une continuité et un élargissement."

(Edité par Yves Clarisse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.