Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hollande dit ses "regrets" aux magistrats choqués par ses propos

Reuters14/10/2016 à 14:08

HOLLANDE EXPRIME SES REGRETS AUX MAGISTRATS

PARIS (Reuters) - François Hollande a écrit vendredi aux représentants des magistrats français pour leur dire qu'il "regrette profondément" la "blessure" qu'ils ont ressentie après ses propos rapportés sur la "lâcheté" de l'institution.

Ces propos "sont sans rapport avec la réalité de ma pensée comme avec la ligne de conduite et d'action que je me suis fixée comme président de la République, garant de l'indépendance de l'autorité judiciaire", écrit le président dans une lettre dont l'Elysée a transmis une copie.

"Je regrette profondément ce qui a été ressenti comme une blessure par les magistrats dont je mesure, chaque jour, le courage et le dévouement dans la mission difficile qui est la leur", ajoute François Hollande dans ce courrier adressé à tous les syndicats de magistrats, aux conférences de présidents et de procureurs et au Conseil supérieur de la magistrature.

Dans une réaction transmise à Reuters, la conférence des premiers présidents de cours d'appel a dit "noter le caractère exceptionnel de la lettre du président de la République, qui répond à une situation tout aussi exceptionnelle, tant le sentiment d'humiliation (...) est fort".

Pour l'Union syndicale de la magistrature (USM), majoritaire dans la profession, l'expression publique de regrets était "un préalable" nécessaire à tout apaisement.

"C'est un début de réponse. Sans ça, la crise risquait de s'enkyster, c'est une manière d'éviter ça", a dit à Reuters Olivier Janson, secrétaire général adjoint de l'USM. "Mais on attend autre chose après", a-t-il ajouté, demandant des "gestes d'apaisement concrets", à même de "redonner du crédit à la parole du président".

L'ensemble de la magistrature française avait dénoncé jeudi les propos de François Hollande publiés dans un livre de deux journalistes du Monde, évoquant une "nouvelle humiliation" après celles infligées par son prédécesseur Nicolas Sarkozy, qui a entretenu un lourd contentieux avec les juges sous sa présidence.

"DÉBUT DE RÉPONSE"

Face à cette colère inédite, le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas a reçu vendredi les représentants de l'USM et des conférences des présidents de cour d'appel, tribunaux, procureurs et procureurs généraux pour les assurer de leur "confiance".

"On n'est pas susceptibles, ce n'est pas un honneur froissé. C'est une crise institutionnelle", assure Olivier Janson.

L'entourage de François Hollande, comme le ministre de la Justice, insistent depuis jeudi sur le "respect" dont le président a toujours fait preuve, disent-ils, à l'égard de l'institution judiciaire, et appellent à le considérer "au regard de ses actes et de ses discours publics".

Avant François Hollande, son prédécesseur à l'Elysée Nicolas Sarkozy s'était attiré les foudres des magistrats, notamment en les comparant à des "petits pois sans saveur". Pour Olivier Janson, la révélation des propos de l'actuel président donnent l'impression "qu'il y a un fil conducteur dans la classe politique française : ils ont un problème avec la justice."

A la faveur de cette crise, de nombreux magistrats, de l'USM au premier président de la Cour de cassation, ont d'ailleurs renouvelé leur demande d'une réforme constitutionnelle d'ampleur du Conseil supérieur de la magistrature, pour garantir la pleine indépendance des procureurs, notamment.

Dans un communiqué, Jean-Jacques Urvoas rappelle que ce projet de réforme a été présenté au parlement. "Cette réforme n'a pu aboutir du seul fait du reniement par l'opposition de ses votes antérieurs", assure-t-il.

(Elizabeth Pineau et Chine Labbé, avec Simon carraud, édité par Yves Clarisse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.