Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Hillary Clinton tente de briser le "plafond de verre"

Reuters12/04/2015 à 15:49

HILLARY CLINTON TENTE DE BRISER LE "PLAFOND DE VERRE"

par Jonathan Allen

NEW YORK (Reuters) - En annonçant pour la seconde fois sa candidature à l'investiture démocrate pour la présidentielle américaine, Hillary Clinton tente à nouveau de briser ce qu'elle considère comme le très dur "plafond de verre" qui empêche les femmes d'accéder à la magistrature suprême.

Hillary Clinton, qui avait perdu la course à l'investiture en 2008 face à un Barack Obama champion dans l'art d'utiliser internet et les nouveaux outils de communication, donnera le coup d'envoi de sa campagne pour 2016 en vidéo et sur les réseaux sociaux, dimanche, dit un démocrate au fait de ses projets.

Elle se rendra ensuite dans la semaine dans l'Iowa, où doit commencer début 2016 la bataille pour les primaires.

L'épouse de l'ancien président démocrate Bill Clinton (1993-2001) a pour elle une solide expérience politique. Elle a été sénatrice de l'Etat de New York pour deux mandats à partir de 2001, puis chef de la diplomatie américaine (secrétaire d'Etat) sous Barack Obama de janvier 2009 à février 2013.

Sa campagne devrait être axée sur le thème des inégalités économiques et sur la nature historique de son combat : si elle est élue en novembre 2016, l'ex-Première dame deviendra la première femme présidente des Etats-Unis.

Si le but d'Hillary Clinton est bien d'ouvrir aux femmes la porte de la Maison blanche, sa campagne ne se fera pas sur sa personne, mais autour du "citoyen ordinaire", a souligné samedi son directeur de campagne, Robby Mook.

"Nous sommes humbles: nous ne considérons rien comme acquis d'avance; nous n'avons pas peur de perdre, nous irons chercher chaque voix que nous pouvons gagner. Nous savons que cette campagne se gagnera sur le terrain, dans les Etats", dit-il dans un point qui a pour titre : "Nous sommes Hillary pour l'Amérique".

LE COMPLIMENT D'OBAMA

De nombreux démocrates attendent l'annonce de dimanche depuis ce jour de juin 2008 où Hillary Clinton s'est retirée de la primaire démocrate pour se ranger derrière la candidature de Barack Obama en regrettant de n'avoir pu percer "cette fois-ci le plafond de verre le plus élevé et le plus dur".

Samedi, au sommet des Amériques, le président Obama lui a apporté un soutien marqué. Il a déclaré lors d'une conférence de presse que son ancienne secrétaire d'Etat et "amie" ferait "une excellente présidente".

Au vu des enquêtes d'opinion, Hillary Clinton dispose d'une belle avance sur ses potentiels rivaux démocrates qui devraient de toutes façons être peu nombreux à se lancer dans la course.

Selon un sondage Reuters-Ipos, elle est soutenue par plus de 60% des démocrates. La sénatrice Elizabeth Warren du Massachusetts, qui dit ne pas avoir l'intention de se présenter, arrive loin derrière en deuxième position à 18%.

Ses principaux concurrents pourraient être l'ancien gouverneur du Maryland Martin O'Malley et l'ex-sénateur de Virginie Jim Webb, crédités chacun de moins de 10% de soutiens dans les sondages.

Dans le camp républicain, les candidats à l'investiture se bousculent. Les sénateurs Ted Cruz du Texas et Rand Paul du Kentucky ont été les premiers à se lancer officiellement dans la primaire. Le sénateur Marco Rubio de Floride doit les rejoindre lundi.

Malgré le soutien dont elle bénéficie et sa cote de popularité, Hillary Clinton devra calmer la polémique concernant l'utilisation de son adresse mail personnelle dans le cadre de son travail quand elle était secrétaire d'Etat. Les républicains disent y avoir vu le signe d'un penchant pour le secret. Elle dit avoir utilisé un compte unique pour le côté pratique de la chose et qu'elle n'avait ce faisant contrevenu à aucune règle.

(Avec Emily Flitter, Danielle Rouquié pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.