Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Harkis: Hollande reconnaît la responsabilité de la France

Reuters25/09/2016 à 13:02

HOLLANDE RECONNAÎT LA RESPONSABILITÉ DE LA FRANCE ENVERS LES HARKIS

PARIS (Reuters) - François Hollande a reconnu dimanche la responsabilité des gouvernements français dans l'abandon des harkis d'Algérie à l'occasion de la journée nationale d'hommage à ces anciens combattants d'origine algérienne.

Le chef de l'Etat honorait une promesse de campagne de 2012, quand il s'était engagé à reconnaître la responsabilité de la France.

"Je l'affirme ici clairement, au nom de la République, je reconnais les responsabilités des gouvernements français dans l'abandon des harkis, des massacres de ceux restés en Algérie, et des conditions d'accueil inhumaines des familles transférées dans des camps en France", a-t-il dit dimanche.

Le chef de l'Etat s'exprimait dans la cour d'honneur des invalides, à Paris, où étaient également présents Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé, candidats à la primaire de la droite et du centre, ainsi que la présidente du Front national Marine Le Pen.

En avril 2012, François Hollande, alors candidat à l'élection présidentielle, s'était engagé à reconnaître la responsabilité de la France "dans l'abandon des harkis, le massacre de ceux restés en Algérie et les conditions d'accueil des familles transférées dans des camps en France".

Il avait déçu les associations de harkis en ne traduisant pas cet engagement dans une loi de réparation et en participant, en revanche, aux commémorations des accords d'Evian, qui marquent le cessez-le-feu obtenu par le général de Gaulle et la fin de la guerre d'Algérie.

C'était la première fois qu'un chef d'Etat y prononçait un discours alors que cette journée - le 19 mars - est contestée par les anciens combattants d'origine algérienne et les pieds noirs.

Instituée par le décret du 31 mars 2003, la journée nationale d'hommage donne lieu chaque année, à Paris, à une cérémonie officielle dans la cour d'honneur des Invalides.

La situation des harkis constitue un enjeu avant chaque élection présidentielle en France.

Nicolas Sarkozy, qui avait lui aussi déçu leurs représentants durant son quinquennat, s'est engagé samedi près de camp de Rivesaltes où ont été parqués de nombreux harkis à supprimer la date du 19 mars et à initier des réparations.

"Le drame des harkis est celui de toute la France. Une tache de sang indélébile reste sur notre drapeau", a-t-il dit.

Deux autres candidats à la primaire de droite, Bruno Le Maire et François Fillon, ont également dénoncé l'abandon des harkis.

Quelque 60.000 harkis ont été admis en France après les accords d'Evian le 18 mars 1962 mais 55.000 à 75.000 harkis, selon les historiens, ont été abandonnés en Algérie et victimes de représailles sanglantes.

(Gérard Bon)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • sense78
    25 septembre17:55

    La France reconnaît l'irresponsabilité de ce président qui passe son temps à commémorer, à culpabiliser la France et à faire acte de repentance en son nom.

    Signaler un abus

  • rraclot
    25 septembre13:32

    Avec tout le respect que je dois à notre Président, je dis ! Il parle à tort et à travers ! Sans vouloir se souvenir... Est-ce grave ???

    Signaler un abus

  • delapor4
    25 septembre13:23

    Juste 54 ans de retard... Et on aurait des reproches à faire à Saddam Hussein, Kadhafi ou Bachar el-Assad? C'est l'hôpital qui se moque de la charité !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.