Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Grande-Bretagne: Hausse sans précédent des inscriptions au chômage en avril
Reuters19/05/2020 à 12:12

GRANDE-BRETAGNE: HAUSSE SANS PRÉCÉDENT DES INSCRIPTIONS AU CHÔMAGE EN AVRIL

LONDRES (Reuters) - Les inscriptions au chômage ont explosé le mois dernier en Grande-Bretagne en raison du coup brutal porté par la pandémie de coronavirus au marché du travail.

Les demandes d'allocations au chômage ont augmenté de 856.500 en avril, la plus forte progression jamais enregistrée d'un mois sur l'autre (+69%), pour atteindre 2,097 millions, un plus haut depuis juillet 1996, a déclaré l'Office des statistiques nationles (ONS).

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre bien inférieur à 676.500 avec des prévisions s'échelonnant de 56.000 à 1,5 million.

L'augmentation aurait été encore plus forte sans le dispositif de chômage partiel financé par l'Etat qui permet à huit millions de salariés de toucher 80% de leur rémunération.

"Je pense que nous devons nous préparer à une augmentation importante du taux de chômage", a déclaré Therese Coffey, la ministre britannique du Travail et des Retraites.

Les changements apportés en urgence au système de protection sociale britannique impliquent que les chiffres du chômage incluent davantage de salariés toujours en activité mais ayant subi une importante baisse de revenu.

"Bien qu'ils ne couvrent que les premières semaines du confinement, nos chiffres montrent que le coronavirus a un impact majeur sur le marché du travail", a déclaré Jonathan Athow, statisticien à l'ONS.

D'autres données publiées par l'ONS montre que le taux de chômage est tombé à 3,9% sur la période janvier-mars, qui ne couvre qu'une semaine sous les mesures de confinement, mises en place le 23 mars, contre 4,0% au cours des trois mois à février.

La contraction de l'économie britannique sur la période avril-juin pourrait approcher 25%, a averti la Banque d'Angleterre.

L'organisme public de prévisions budgétaires a prévenu que le taux de chômage pourrait atteindre 10% sur cette période.

(David Milliken et William Schomberg, version française Laetitia Volga, édité par Patrick Vignal)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer