Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

François Hollande fait un geste pour les communes en 2017

Reuters02/06/2016 à 18:19

FRANÇOIS HOLLANDE FAIT UN GESTE EN FAVEUR DU BUDGET DES COMMUNES

par Elizabeth Pineau

PARIS (Reuters) - François Hollande a fait jeudi un geste pour tenter de calmer la colère des maires, sous la forme d'une réduction de moitié du nouvel effort qui leur est demandé en 2017 pour contribuer au redressement des finances publiques françaises.

Le chef de l'Etat, qui intervenait à la tribune du 99e congrès des maires, a annoncé en outre une reconduction l'an prochain, et pour un montant augmenté, du fonds public de soutien à l'investissement des collectivités mis en place en 2016.

Ces décisions sont les dernières en date d'une série de nouvelles dépenses annoncées par l'exécutif pour 2016 et 2017, à un an de l'élection présidentielle où le chef de l'Etat est un potentiel candidat.

François Hollande n'a pas été toutefois jusqu'à annuler totalement la nouvelle baisse des dotations de l'Etat aux collectivités prévue l'an prochain, après celles de 2015 et 2016, réclamée par l'Association des maires de France (AMF) pour enrayer la chute de leurs investissements.

"Je mesure les efforts qui vous ont été demandés ces dernières années", a-t-il déclaré devant des milliers d'édiles réunis au parc des Expositions de la porte de Versailles à Paris, tout en ajoutant que la trajectoire de réduction des déficits publics devait être tenue.

Il a annoncé "une diminution de moitié de l'effort financier demandé aux communes et aux intercommunalités en 2017" dans le cadre du programme de 50 milliards d'économies publiques prévu sur la période 2015-2017.

La baisse de la dotation globale de fonctionnement qui leur est versée annuellement sera ainsi limitée à un milliard d'euros au lieu de deux.

François Hollande a aussi annoncé que le fonds exceptionnel de soutien à l'investissement aux collectivités locales mis en place cette année serait reconduit en 2017 et porté de 1,0 à 1,2 milliard d'euros.

"VOUS TRAVAILLEZ POUR LA FRANCE"

Sur cette nouvelle enveloppe, 600 millions seront consacrés aux priorités nationales que sont la transition énergétique, le logement, l'accessibilité des bâtiments, et 600 millions destinés aux petites villes et la ruralité.

Pour le chef de l'Etat, cette enveloppe permettra d'abonder encore la DETR (dotation d'équipement des territoires ruraux) pour la porter à un milliard d'euros au lieu de 800 millions aujourd'hui.

Les collectivités (communes, départements, régions) ont vu leur dotation fondre de près de 3,7 milliards d'euros en 2015 et 2016, avant une baisse du même ordre prévue en 2017, afin de contribuer à l'effort visant à ramener le déficit public de la France sous 3% du PIB l'an prochain.

Elles représentent plus de 70% de l'investissement public en France, dont une très large part provenant du "bloc communal". Selon l'AMF, les engagements des communes et intercommunalités, étranglées financièrement par la baisse des concours de l'Etat, ont baissé de plus de 13% en 2014 mais aussi encore en 2015.

La résolution adoptée au congrès appelle à l’arrêt de la baisse des dotations : "Aucune nouvelle réduction des moyens ne devrait avoir lieu en 2017. Il s’agit d’une priorité nationale."

Le président (Les Républicains) de l'AMF François Baroin, a défendu cette revendication à la tribune du congrès, déplorant aussi que l'Etat impose dans le même temps de nouvelles dépenses aux communes avec la hausse du point d'indice de la grille salariale des fonctionnaires ou la mise en place de nouveaux rythmes scolaires..

"Sauvez les investissements publics", a demandé l'ancien ministre, qui a réclamé aussi "la compensation intégrale par l'Etat de toute nouvelle dépense imposées aux communes".

Dans un communiqué, Bruno Cavagné, président de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), s'est félicité des annonces de François Hollande, y voyant "un signal positif pour la relance de l’investissement en infrastructures des collectivités locales."

(Edité par Yann Le Guernigou)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.