Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France: Plus besoin d'autorisation pour organiser une manifestation
Reuters06/07/2020 à 12:23

PARIS (Reuters) - Le Conseil d'État a suspendu lundi les dispositions imposant un régime d'autorisation préalable pour l'organisation de toute manifestation sur la voie publique, en vigueur depuis la mi-juin pour garantir le respect des mesures de distanciation sociale lors de tels rassemblements.

Le Conseil d'Etat, qui avait été saisi par plusieurs syndicats (dont la CGT, FO, FSU, Solidaires et le Syndicat de la magistrature, notamment) et différentes associations (dont la fédération Droit au logement et SOS Racisme), souligne dans un communiqué que "l'obligation d'obtenir une autorisation avant d'organiser une manifestation sur la voie publique ainsi créée est excessive".

Si le juge des référés du Conseil d'État rappelle que la situation sanitaire continue de justifier des mesures de prévention, il souligne qu'en temps normal, hors état d'urgence sanitaire, les manifestations sur la voie publique sont de toutes façons déjà soumises à une obligation de déclaration auprès des autorités, qui permet au préfet de les interdire s'il estime qu'il existe un risque de trouble l'ordre public ou que les précautions sanitaires prévues sont insuffisantes.

Les modalités en vigueur depuis la mi-juin supposent à l'inverse que "toute manifestation demeure interdite tant que le préfet ne l'a pas autorisée", ce qui, aux yeux du juge des référés du Conseil d'Etat soulève "un doute sérieux sur le fait que cette nouvelle procédure ne porte pas une atteinte disproportionnée à la liberté de manifester".

Au-delà de la suspension de cette procédure, le juge des référés du Conseil d'Etat a estimé que l'interdiction des rassemblements de plus de 5.000 personnes restait "justifiée au regard de la situation sanitaire à ce jour".

(Myriam Rivet, édité par Jean-Stéphane Brosse)

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • sense78
    06 juillet16:33

    Voici une mesure qui va permettre de redresser l'économie, de restaurer la confiance, de faciliter la mobilité dans les villes et d'attirer les investissements. Quand la liberté de certains pourrit la vie d'une majorité de Français...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer