Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

FO et la CFDT font bon accueil à Pénicaud

Reuters18/05/2017 à 11:35

FO ET LA CFDT FONT BON ACCUEIL À PÉNICAUD

PARIS (Reuters) - Les dirigeants de la CFDT et de Force ouvrière ont bien accueilli jeudi la nomination de Muriel Pénicaud comme ministre du Travail, saluant les qualités de dialogue social manifestées tant dans ses anciennes fonctions publiques que lors de son passage dans le privé.

«Tous les syndicalistes l'ont côtoyée. Elle est très connue dans le champ social", a dit le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger sur BFMTV.

"Honnêtement, c'est une femme que j'apprécie. Elle pense qu'il faut articuler le développement économique avec de la justice sociale. Elle croit profondément au dialogue social. Nous verrons dans l'action. La nomination de Muriel Pénicaud a du sens", a-t-il ajouté.

Le numéro un de FO Jean-Claude Mailly a estimé de même que la nouvelle ministre du Travail avait "le bon profil".

"C'est quelqu'un que j'ai connu au cabinet de Martine Aubry (NDLR ministre du Travail de 1991 à 1993 puis de 1997 à 2000), qui a fait du public, qui a fait du privé, qui a été DRH dans des entreprises comme Danone où il y a un véritable dialogue social, donc c'est quelqu'un qui a plutôt le bon profil", a-t-il déclaré sur France 2.

"Je considère que, comme DRH, elle a été une bonne DRH", a encore dit Jean-Claude Mailly, tout en soulignant qu'un ministre ne décidait pas seul et qu'il jugerait le nouveau gouvernement sur ses actes.

Laurent Berger a déploré l'absence d'un secrétaire d'Etat à l'Industrie dans le nouveau gouvernement, un secteur rattaché au ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire.

"Je crois qu'à un moment donné il faudra une personne dédiée à ces dossiers. Il faut un interlocuteur dans le dossier industriel", a-t-il indiqué en évoquant les entreprises en difficulté comme Tati et l'équipementier automobile GM&S Industry .

"Le cas de ces entreprises est différent selon les dossiers. Les salariés ne peuvent pas attendre les législatives même s'il y aura sûrement des changements après ces élections. Il faut un interlocuteur gouvernemental", a plaidé le secrétaire général de la CFDT.

Jean-Claude Mailly a critiqué de son côté le rattachement de la fonction publique au ministère de l'Action et des comptes publics confié à un autre transfuge de la droite, Gérald Darmanin.

"Peut-être que ce sera rectifié (...) si la vision est que la fonction publique est d'abord une dépense, ça démarrerait mal", a-t-il dit.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rraclot
    18 mai12:02

    Si les syndicats sont contents nous aurons au moins la paix sociale et les habitants de la place de la République pourront dormir...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.