1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

FN : Florian Philippot est-il en danger ?

Le Point20/05/2017 à 11:35

Marine Le Pen et Florian Philippot en janvier 2017.

Avis de tempête pour Florian Philippot. Dans un parti où la présidente est d'autant plus incontestable qu'elle se nomme Le Pen et où le numéro deux sert traditionnellement de fusible, ils sont nombreux à réclamer sa tête. S'ils reconnaissent son apport considérable au parti, ses nombreux détracteurs frontistes considèrent la sortie de l'euro, mesure pour laquelle le conseiller de Marine Le Pen s'est engagé à ses côtés depuis de nombreuses années, comme la cause principale de l'échec présidentiel.

Lundi, lors du comité stratégique de campagne pour les législatives, Bruno Bilde, conseiller spécial de la présidente, a osé réclamer un débat à haute voix sur ce sujet : « Il faudra aborder cette question sans tabou et sans sanctions. » En 2015, après l'échec du FN à remporter des régions, seul Robert Ménard, maire de Béziers soutenu par le parti sans en avoir la carte, avait publiquement remis en cause la fin de la monnaie unique lors d'un séminaire organisé au Country club d'Étiolles et baptisé « Vers l'arrivée au pouvoir ». Il était pourtant loin d'être le seul à y être hostile.

Son association créée sans l'aval de Marine Le Pen ?

Sentant le vent tourner dans un sens qui ne lui est pas favorable, le conseiller qui aime tant la lumière, a pris les devants en deux étapes. Il a d'abord annoncé publiquement ce qu'il a tant de fois répété en privé à Marine Le Pen : si le FN...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer