1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Fillon aurait touché 200.000 euros du groupe Ricol Lasteyrie

Reuters01/02/2017 à 14:58

FILLON AURAIT TOUCHÉ 200.000 EUROS DU GROUPE RICOL LASTEYRIE

PARIS (Reuters) - L'ex-Premier ministre François Fillon aurait touché 200.000 euros en quatre ans du groupe Ricol Lasteyrie qu'il aurait conseillé via sa société 2F Conseil, rapportent mercredi Le Monde et Mediapart, qui pointent un possible conflit d'intérêts.

Le candidat de la droite à l'élection présidentielle serait depuis 2012 le "senior advisor" pour ce groupe qui conseille de nombreuses sociétés du CAC 40. L'un des fondateurs du groupe, René Ricol, a occupé le poste de commissaire général à l’investissement de 2010 à 2012 sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy et côtoyé à ce titre François Fillon.

Le contrat avec l’ex-Premier ministre, toujours en cours mais qui a vocation à cesser dans les prochains jours, a rapporté entre 40.000 et 60.000 euros par an à François Fillon, a dit à Mediapart René Ricol, soit l'équivalent de 200.000 euros sur quatre ans.

"François Fillon nous a aidés à réfléchir aux défis de la globalisation", a-t-il souligné. "Avec la globalisation, nous nous posions des questions sur la stratégie du cabinet avec des clients de plus en plus demandeurs d’expertises à travers le monde. François Fillon nous a aidés à réfléchir à tout cela".

"Il ne nous a apporté aucun client et n’a jamais mis les mains dans notre business", a-t-il précisé.

Contacté par Reuters, l'entourage de François Fillon n'était pas joignable dans l'immédiat pour commenter cette information.

Créée en 2012, l'existence de la société 2F Conseil a été révélée par le Canard enchaîné qui, fin novembre, a affirmé qu'elle avait rapporté à François Fillon plus de 600.000 euros de salaire net en trois ans, entre 2012 et 2015.

Face aux questions soulevées par l'identité des clients, l'équipe de campagne de François Fillon - qui doit déjà composer avec des soupçons d'emplois fictifs dont aurait bénéficié sa femme, a assuré mardi qu'aucun d'entre eux n'était Russe [nL5N1FL38N].

(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

44 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • m1234592
    02 février14:17

    Bêêêrou pas cap de venir te présenter ! t'es tout mou Bêêêrou !

    Signaler un abus

  • m1234592
    02 février14:16

    Combien nous coûte la "protection", certains disent la couverture, de la maîtresse de bidochon et tous les gadgets. Garde du corps quel beau métier ...

    Signaler un abus

  • m1234592
    02 février14:13

    La gauche devrait faire attention à ses pratiques : les électeurs que révulsent ces allégations sans fondements réels pourraient bien se retourner vers MLP dont le score monte de + en + et ne pas appliquer de pacte républicain au 2è tour si la gauche était présente. Mais la gauche s'en fout elle essaye de sauver ses députés ... c'est pas gagné!

    Signaler un abus

  • m1234592
    02 février14:09

    En toute vérité je constate qu'il est fait usage du CONDITIONNEL ... et en toute rigueur ce n'est pas F. Fillon qui AURAIT toucher quoique ce soit mais la société 2F Conseil. Le canardWC qui prétend tout savoir de la société 2F conseil oublie juste de nous dire le nombre de collaborateurs de cette société. C'est vrai que divisé par ce nbre ça ferait moins feuilleton.

    Signaler un abus

  • m1234592
    02 février14:06

    Il paraitrait que le job de maîtresse de bidochon est devenu un emploi fictif depuis 14 mois. Préoccupé par les devoirs de sa charge bidochon n'aurait plus goût aux plaisirs ....

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.