1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Europe Ecologie-Les Verts veut un groupe à l'Assemblée

Reuters22/02/2017 à 10:46

EUROPE ECOLOGIE-LES VERTS VEUT UN GROUPE À L'ASSEMBLÉE

PARIS (Reuters) - Le candidat d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) pour l'élection présidentielle, Yannick Jadot, a déclaré mercredi sur France Inter que ses négociations avec le socialiste Benoît Hamon butaient encore sur la mise en oeuvre d'une plateforme commune.

Il a précisé au passage qu'un des points en discussion était la possibilité pour EELV d'avoir un groupe dans la prochaine Assemblée nationale, c'est-à-dire au moins 15 députés.

"Ça avance", a dit Yannick Jadot, crédité de 1% à 2% d'intentions de vote par les sondages. "De toute façon, c'est dans les heures qui viennent, c'est cette semaine ou pas."

Yannick Jadot a dit être parvenu avec l'équipe de campagne du candidat socialiste à un accord sur la fermeture de réacteurs nucléaires, l'instauration d'un scrutin proportionnel et la fin du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Ce qui pose problème, c'est "la mise en oeuvre", a ajouté le dirigeant écologiste : "Il ne suffit pas de se donner un objectif, il faut travailler : qu'est-ce qu'on fait des 100 premiers jours ? Comment on s'assure que les salariés du nucléaire comme les exploitants agricoles (...) trouvent une perspective d'accompagnement ?"

Il a estimé qu'une fraction du Parti socialiste freinait un éventuel accord sur une plateforme commune avec EELV.

"Je crois qu'effectivement il y a au sein du PS des personnes qui veulent faire payer à Benoît Hamon le fait qu'il a été frondeur, le fait qu'il ait gagné une primaire contre la ligne gouvernementale, d'une certaine façon contre la ligne du PS", a expliqué Yannick Jadot.

Il a démenti une rumeur selon laquelle EELV demandait au PS 60 circonscriptions pour les élections législatives qui suivront la présidentielle, en juin prochain.

Mais il a confirmé que la constitution d'une majorité parlementaire était bien un des sujets en négociation.

"Construire une majorité parlementaire pour mettre en oeuvre un programme présidentiel ce n'est pas de la tambouille, c'est noble", a-t-il dit. "On n'est pas sur 60 circonscriptions, on est sur le fait d'avoir un groupe parlementaire si on gagne."

Yannick Jadot a dit avoir "bu beaucoup de café" avec le candidat de la "France insoumise", Jean-Luc Mélenchon, mais sans résultat pour le moment.

"Bien sûr, je discute avec Jean-Luc Mélenchon (...) Il a son projet, il veut rester sur son projet", a-t-il dit. "Lançons la dynamique. Si on arrive à avoir un accord avec Benoît Hamon, on verra."

(Emmanuel Jarry)

10 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • paulritz
    22 février11:53

    Avantage d'un groupe?

    Signaler un abus

  • sidelcr1
    22 février11:40

    Les bobos écolos ne représentent que 0.5 à 1 % , ils n'ont aucune légitimité .

    Signaler un abus

  • sense78
    22 février11:19

    Curieux, j'avais compris que les Verts ne voulaient que défendre les thèses écologiques et refusaient de rentrer dans les magouilles de circonscriptions, de partage des postes, de remboursement des frais de campagne et de constitution de groupes parlementaires. Les faits leur donnent raison quand Hamon déclare vouloir renoncer au nucléaire qui produit 75% de notre électricité; plus c'est irréaliste et néfaste, plus cela a de chances de figurer dans des programmes électoraux délirants.

    Signaler un abus

  • M7403983
    22 février11:17

    Exact @ericlyon. Ce que Jadot veut, ce sont des places pour ses amis. Ce Jadot n'est pas plus vert qu'une tomate Marmande !!!!

    Signaler un abus

  • bsdm
    22 février11:15

    J'adore évidemment pas "j'adore" !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.