Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Élections en Guinée: bilan sanglant à Nzérékoré, capitale forestière
information fournie par Le Point26/03/2020 à 11:40

C'est encore une guerre des chiffres macabre. Quatre jours après le double scrutin (législatives et référendum sur la nouvelle Constitution) de ce dimanche 22 mars, la Guinée continue de compter ses morts. Mais cette fois, c'est Nzérékoré, capitale de la région forestière, dans le sud-est du pays, qui est au cœur de la controverse. Mardi, auprès de nos confrères de RFI, le gouverneur de la région déplorait 4 morts, et une source hospitalière indiquait 90 blessés. Depuis, le directeur de l'hôpital de Nzérékoré est demeuré injoignable. « On dénombre environ une dizaine de corps à la morgue », avançait, de son côté, mercredi matin, maître Theodore Michel Loua, avocat membre de la société civile préfectorale, en précisant ne pas « avoir encore de données exhaustives ». « Tout a commencé par le scrutin de dimanche et les affrontements entre des individus pro et anti-nouvelle Constitution dans le quartier Bellevue », complétait-il.

Lire aussi Guinée : un double scrutin « en vase clos »

« Le bilan, c'est une soixantaine de morts », tranche, laconique, Antoine Akoïsovogui, président du Conseil supérieur de la diaspora forestière (CSDF). « Le gouvernement ne vous donnera pas ces chiffres. Ce matin, les autorités ont enterré en catimini de nombreux cadavres. Mais ce sont les chiffres du terrain. Nous avons mis en place un système de recensement des personnes portées disparues. Nous

...

0 commentaire