Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Dubaï suspend la taxe de 30% sur les ventes d'alcool
information fournie par Reuters02/01/2023 à 12:24

DUBAÏ, 2 janvier (Reuters) - Dubaï a suspendu la taxe de 30% sur l'alcool et supprimé le droit de licence auparavant nécessaire pour acheter des boissons alcoolisées dans le hub commercial et touristique, ont rapporté deux grands détaillants sur les réseaux sociaux.

Cette mesure devrait renforcer l'attrait de Dubaï chez les touristes et résidents expatriés, attirés par le style de vie plus libéral que celui des autres villes du Golfe.

Les changements sont entrés en vigueur dimanche pour une période d'essai d'un an, selon les médias nationaux.

"Avec la suppression de la taxe municipale de 30% et une licence d'alcool gratuite, acheter vos boissons préférées est désormais plus facile et moins cher que jamais", a déclaré MMI, l'un des deux principaux fournisseurs d'alcool à Dubaï, sur son compte Instagram.

Un autre détaillant, African+Eastern, a confirmé que la taxe n'était plus en vigueur, mais que les prix resteraient soumis à une taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de 5%.

Le service de communication de Dubaï (DMO) n'a pas fait de commentaire dans l'immédiat.

Plusieurs États du Golfe ont introduit la TVA, car ils se tournent de plus en plus vers la fiscalité pour augmenter les recettes non pétrolières.

Les Émirats arabes unis n'imposent pas d'impôt sur le revenu, mais ils introduiront à partir de juin un impôt sur les sociétés de 9% sur les bénéfices supérieurs à 375.000 dirhams (95.563,46 euros).

Cependant, Dubaï doit faire face à une concurrence régionale croissante.

L'Arabie saoudite, par exemple, investit des milliards pour renforcer son attrait touristique grâce à des initiatives telles que le projet de développement immobilier de la mer Rouge, tout en accueillant de grands événements culturels et sportifs.

Le premier casino du Golfe, où les règles islamiques ont longtemps interdit les jeux d'argent, devrait ouvrir dans l'émirat de Ras el Khaïmah en 2026, dans un complexe construit et exploité par Wynn Resorts.

(Reportage Rachna Uppal ; Version française Jean Rosset, édité par Kate Entringer)

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer