1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Deuxième jour de grève pour les médecins libéraux
Reuters25/12/2014 à 14:40

DEUXIÈME JOUR DE GRÈVE POUR LES MÉDECINS LIBÉRAUX

PARIS (Reuters) - La grève des médecins libéraux contre le projet de loi santé n'a pas faibli au deuxième jour de mobilisation, indique jeudi la Confédération des syndicats de médecins français (CSMF).

Elle rappelle que la participation à la grève était estimée mercredi entre 70% et 80% selon les secteurs, les médecins travaillant le faisant "dans le cadre des réquisitions décidées par les préfets".

"A ce deuxième jour de mobilisation, la détermination de la CSMF et des médecins libéraux, même privés de Noël, reste intacte et tendue par un objectif unique: obtenir des avancées concrètes et durables pour la profession", écrit-elle dans un communiqué.

Les syndicats de médecins libéraux estiment que le mouvement devrait s'amplifier d'ici la fin de l'année.

La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, a assuré mercredi que la grève des médecins n'a provoqué "aucun afflux" de patients dans les services d'urgence des hôpitaux.

Elle a invité à "regarder avec précaution les chiffres avancés du nombre de grévistes" pour deux raisons: "Les médecins ne sont pas tenus de se déclarer et il y a des cabinets qui sont fermés de toute façon parce que c'est la période des fêtes."

Les médecins libéraux, généralistes comme spécialistes, réclament une revalorisation du tarif des consultations et protestent contre certains points contenus dans le projet de loi santé de Marisol Touraine, qui doit être débattu au printemps au Parlement.

Dans leur collimateur, notamment, la généralisation du tiers payant.

Leur mouvement s'inscrit dans une semaine sociale chargée dans le domaine de la santé après le mouvement des médecins urgentistes qui ont finalement trouvé un accord mardi avec le ministère de la Santé.

(Gérard Bon)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer