Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Des milliers d'Allemands manifestent contre TTIP et Ceta

Reuters 17/09/2016 à 17:45

DES MILLIERS D'ALLEMANDS ONT DEFILÉ CE SAMEDI CONTRE LE TTIP ET CETA

BERLIN (Reuters) - Des dizaines de milliers de personnes ont défilé samedi en Allemagne pour dénoncer les accords de libre échange en cours de négociation entre l'Europe, les Etats-Unis et le Canada qui, disent-elles, abaisseront les normes en matière de sécurité alimentaire, d'environnement et de conditions de travail.

Selon les organisateurs, une alliance de groupes de défense de l'environnement, de syndicats et de partis d'opposition, 320.000 personnes ont participé à des rassemblements dans sept villes allemandes dont Berlin, Hambourg, Munich et Francfort.

La police a dénombré environ 180.000 manifestants.

Des manifestations plus modestes ont également été programmées en Autriche, à Vienne et Salzbourg, ainsi qu'à Göteborg et Stockholm en Suède.

"Stop Ceta - Stop TTIP", pouvait-on lire sur les pancartes brandies par les manifestants berlinois, soit les acronymes du Comprehensive Economic Trade Agreement (ou Accord économique et commercial global) négocié entre l'Union européenne et le Canada et du Transatlantic Trade and Investment Partnership (ou Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement), qui concerne l'UE et les Etats-Unis.

L'opposition à ces deux pactes a grandi au cours de l'année écoulée: les adversaires de ces traités de libre échange jugent qu'ils accorderaient trop de droits aux entreprises multinationales aux dépens des consommateurs et des salariés.

Dans une interview au Bild, quotidien le plus lu d'Allemagne, la commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmstrom a défendu ces pactes en accusant leurs opposants de noircir délibérément les enjeux.

"L'idée que le TTIP abaissera les normes environnementales est tout simplement fausse", a-t-elle dit. "Et également l'affirmation selon laquelle nous serons envahis par de la nourriture génétiquement modifiée". "Notre démocratie ne sera pas affaiblie comme certains semblent le croire", a-t-elle ajouté.

Le ministre allemand de l'Economie Sigmar Gabriel et patron du Parti social-démocrate (SPD) soutient ces traités, estimant qu'ils constituent pour l'Europe la meilleure chance d'adapter la mondialisation aux intérêts des populations et pas seulement à ceux des multinationales.

"Si le Ceta échoue, nous n'aurons pas l'occasion d'adapter la mondialisation de cette manière avant des décennies", a-t-il fait valoir au Bild am Sonntag. "L'Europe reste la plus grande région commerciale du monde. Nous devrions utiliser cette puissance."

Les sociaux-démocrates, partenaires minoritaires au sein de la grande coalition gouvernementale dirigée par la CDU-CSU d'Angela Merkel, doivent voter lundi pour ou contre la poursuite des négociations sur le Ceta.

Un échec de Sigmar Gabriel pourrait bien anéantir ses chances de se présenter comme candidat du SPD pour le poste de chancelier lors des législatives de l'an prochain.

(Michael Nienaber; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.