Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Dans la tourmente, Hollande se place dans les pas de Mitterrand

Reuters26/10/2016 à 19:16

CHAHUTÉ, HOLLANDE ÉVOQUE MITTERRAND

PARIS (Reuters) - François Hollande s'est placé mercredi dans les pas de François Mitterrand, son célèbre prédécesseur socialiste à la "volonté inépuisable" qui fut, comme lui, "attaqué" de toutes parts mais obsédé par l'idée de "faire avancer le pays" en rassemblant.

À l'occasion du centième anniversaire de la naissance du premier président socialiste de la Ve République (1981-1995), l'actuel chef de l'Etat a lancé une série de messages limpides à l'adresse de ses détracteurs, y compris à gauche.

Devant un auditoire acquis à sa cause réuni au musée du Louvre, l'impopulaire chef de l'Etat a rappelé combien François Mitterrand avait pu "subir de critiques, de contestation, d'outrages, d'outrances (...) parce qu'il savait les enjeux de pouvoir, ses combats, ses luttes, y compris dans sa propre famille politique".

"Il était attaqué parce qu'il était la gauche, qu'il avait cette prétention de gouverner et en plus, de présider la France".

Des propos à rapprocher de la crise politique née de la récente publication d'un livre de confidences de François Hollande, que certains jugent désormais dans l'incapacité de briguer un second mandat.

Très fâché depuis la lecture de cet ouvrage de deux journalistes intitulé "Un président ne devrait pas dire ça..." qui le met en cause, le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a ostensiblement quitté l'auditorium du musée du Louvre avant l'arrivée de François Hollande.

"SURGIR DANS L'INSTANT CHOISI"

A son entrée sur scène, le chef de l'Etat a été applaudi debout par le public, où des "bravos" ont retenti.

"Je n'ai encore rien dit", a-t-il déclaré dans un sourire avant d'entamer un discours fourmillant d'allusions sur la difficulté de gouverner.

"Ce qui va compter, c'est ce qui va rester", a-t-il dit. "Rien n'est acquis, tout peut se défaire".

François Mitterrand "fut attaqué par la droite parce qu’il était de gauche, par une partie de la gauche parce qu’il ne l’était pas assez, par le centre parce qu’il n’en était pas", a-t-il aussi énuméré.

"A la gauche, à toute la gauche, il laisse un testament décisif : se rassembler pour gouverner et gouverner pour réformer et changer le pays. Parce qu’à la fin des fins, notre responsabilité, c’est de faire avancer le pays, de lui donner son horizon, de lui montrer que le progrès est encore possible."

Invitant son auditoire à lire entre ses lignes, François Hollande a aussi salué la capacité de son prédécesseur décédé en 1996 à choisir le bon moment pour sortir de l'ornière.

"La marque de François Mitterrand, s'il fallait en retenir une seule, c'est la volonté, une volonté farouche, inébranlable, inépuisable", a-t-il fait valoir.

"Quand il disait, selon une formule célèbre, qu'il fallait 'donner du temps au temps', il ne justifiait pas l'immobilisme, il respectait les rythmes, évaluait les contraintes, scrutait les espaces pour mieux surgir dans l'instant qu'il avait lui-même choisi", a-t-il déclaré.

"Et s'il semblait parfois à contretemps c'est qu'il avait pris de l'avance, c'est ce qui lui a permis notamment de construire l'Europe", a-t-il ajouté.

Depuis plusieurs jours, des voix s'élèvent, y compris au PS, pour exprimer des doutes sur la capacité de François Hollande à briguer un second mandat, ce qu'il devrait annoncer début décembre.

L'entourage du chef de l'Etat a de nouveau assuré mercredi que la volonté de ce dernier était intacte.

"Il va s'expliquer", a assuré un proche. "Il aime la combativité".

(Elizabeth Pineau)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.