Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coup de pouce aux soldats de l'opération Sentinelle

Reuters09/07/2015 à 15:44

COUP DE POUCE FINANCIER AUX SOLDATS MOBILISÉS POUR L'OPÉRATION SENTINELLE

par Marine Pennetier

SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, Yvelines (Reuters) - Les soldats mobilisés sur le territoire français, notamment pour l'opération Sentinelle mise en place après les attentats de janvier, vont recevoir un coup de pouce financier, a annoncé jeudi le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.

Les Français "vous font confiance, nous vous faisons confiance et cette confiance bien sûr doit se traduire par des actes", a-t-il déclaré devant des militaires du Camp de Loges de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines).

Les 7.000 militaires engagés dans cette opération intérieure d'ampleur inédite en France vont notamment voir leur indemnité pour service en campagne (ISC) augmenter de 150 euros pour trente jours de mission et de plus de 200 euros pour un déploiement de six semaines, avec effet rétroactif au 7 janvier.

"Ils ont des journées difficiles, ils restent là quatre, cinq, six semaines, parfois plusieurs fois dans l'année donc ils méritent la reconnaissance de la nation", a souligné Jean-Yves Le Drian, qui a salué leur "professionnalisme".

Point noir de Sentinelle, la question du manque de logement sera tranchée la semaine prochaine avec l'annonce possible de la réactivation d'emprises militaires dans Paris qui avaient été cédées dans le cadre de la réforme de la carte militaire.

DÉSERT MILITAIRE

"Un tiers des sites de mission sont dans Paris intra-muros, or Paris est un désert militaire, ma difficulté est donc de trouver des hébergements pour ces soldats dans Paris", indique le colonel Bruno Pithois, de l'état-major de Saint-Germain-en-Laye. "Il me manque 1.000 places d'hébergement dans Paris intra-muros pour héberger chaque soldat à moins de 30 minutes de son site de mission".

Parmi les scénarios, la "densification de sites militaires existants", comme les forts de Vincennes ou de l'Est ou la conservation de certains sites militaires en cours d'aliénation.

Sur les 1.000 lits manquants, 900 soldats sont actuellement logés en sites non militaires, 300 dans les casernes des sapeurs pompiers de Paris et une quinzaine logés soit dans des écoles ou dans des appartements mis à disposition par des particuliers.

En attendant, des bungalows climatisés ont notamment été mis en place et des "lots loisirs" d'une valeur de 60 euros ont été distribués aux soldats déployés en Ile-de-France (ticket d'entrée à un parc d'attraction, des tickets de cinéma, des tickets restaurants et un accès internet gratuit).

Mise en place après les attentats de janvier, Sentinelle a été pérennisée à hauteur de 7.000 hommes déployés en permanence sur le territoire autour de quelque 5.000 lieux sensibles.

Pour faire face à la nouvelle donne, l'armée de terre va recruter sur trois ans quelque 11.000 hommes supplémentaires dans le cadre de la force opérationnelle terrestre.

Sentinelle "est une mission qui est difficile et qui est lourde pour les armées", souligne le général Hervé Charpentier, gouverneur militaire de Paris. Les 11.000 soldats promis "sont en cours de recrutement, ils ne seront opérationnels au mieux que dans six mois, nous sommes donc dans la phase la plus difficile où toute la mission repose sur le plus petit nombre".

Le dispositif sera mis à l'honneur lors du traditionnel défilé militaire du 14 juillet sur les Champs-Elysées.

(Edité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.