Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coup d'envoi d'une course contre la montre pour le climat

Reuters29/11/2015 à 19:50

12 JOURS POUR SCELLER UN ACCORD SUR LE CLIMAT AU BOURGET

par Emmanuel Jarry

LE BOURGET, Seine-Saint-Denis (Reuters) - Plusieurs milliers de négociateurs de 195 pays ont entamé dimanche au Bourget, près de Paris, une course contre la montre de 12 jours pour tenter de sceller le premier accord universel sur la lutte contre le réchauffement climatique.

Officiellement, la 21e conférence des parties signataires de la convention des Nations unies sur le climat (CCNUCC) ne sera ouverte que lundi par 150 chefs d'Etat et de gouvernement, qui seront accueillis au parc des expositions du Bourget à partir de 08h00 (07h00 GMT) par François Hollande.

Ce qui est attendu de ce rassemblement sans précédent de dirigeants, c'est une "impulsion politique" avant de céder la place aux négociateurs, a déclaré samedi le chef de l'Etat après un entretien avec le Premier ministre canadien, Justin Trudeau.

Mais l'ampleur de la tâche a conduit les organisateurs de la COP21 à avancer les premières réunions.

Selon le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui sera formellement élu lundi matin à la présidence de la COP21, il reste une cinquantaine de points en discussion dans le projet d'accord censé être approuvé le 11 décembre.

Cette conférence est considérée comme une des dernières chances d'orienter le monde vers un modèle économique moins gourmand en énergies fossiles et donc moins émetteur de gaz à effet de serre (GES), pour contenir le réchauffement de la planète sous la barre des 2°C à la fin du XXIe siècle.

"Nous devons décider de la façon dont nous allons vivre ensemble sur cette planète en permettant l'accès de tous au développement durable", a déclaré Laurent Fabius en ouverture de la première réunion des négociateurs.

"Ma priorité absolue sera de faciliter (...) l'atteinte d'un compromis ambitieux entre tous les pays", a-t-il ajouté. "Il faudrait que chaque jour nous permette d'avoir des progrès."

"Je vais y consacrer mes jours et mes nuits", a confié à des journalistes Laurent Fabius, qui a un bureau sur le site de la conférence et une base arrière dans un grand hôtel proche de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, au nord du Bourget.

LE VENEZUELA PROTESTE

Il a demandé aux négociateurs de lui remettre un projet de texte le plus abouti possible samedi, pour laisser aux ministres concernés des 195 pays participants le soin de régler les points politiques les plus délicats, durant la deuxième semaine.

Avant cette première réunion, Laurent Fabius avait fait le tour des installations, notamment des deux salles plénières, pour vérifier personnellement le bon fonctionnement des micros, la disposition des écrans de contrôle et, surtout, le dispositif sonore de rappel à l'ordre des orateurs trop bavards.

Chaque chef d'Etat et de gouvernement qui s'exprimera lundi à partir de la mi-journée aura trois minutes de temps de parole.

Ils observeront en début de session, comme les négociateurs dimanche, une minute de silence à la mémoire des 130 personnes tuées lors des attentats du 13 novembre à Paris.

La COP21 se déroule sur fond de menace terroriste et de mesures de sécurité renforcées, ce qui a d'ailleurs donné lieu à un incident lors de la réunion de dimanche.

Alors qu'il n'était pas prévu que les chefs de délégation prennent la parole, la diplomate vénézuélienne Claudia Salerno, dont le pays est à la tête d'un petit groupe d'Etats hostiles au processus dont la COP21 est l'aboutissement, a élevé une protestation contre le traitement infligé à sa délégation.

"Il semblerait que des membres de notre délégation ne puissent pas passer la porte. C'est un gros problème pour nous", a-t-elle dit. "La chaise du Venezuela a failli rester vide (...) Cela nous a pris 20 minutes pour entrer dans cette salle."

Les chefs d'Etat et de gouvernement auront droit lundi à un traitement d'un tout autre genre, lors du déjeuner préparé par cinq chefs étoilés : Yannick Alléno, Alexandre Gauthier, Nicolas Masse, Marc Veyrat et Christelle Brua pour les pâtisseries.

Ils ont accepté de travailler bénévolement, a précisé à des journalistes Laurent Fabius, selon qui ce sera un déjeuner "écologique" et "bio", de "l'excellence sans ostentation".

Partout dans le monde, de l'Australie au Brésil, des centaines de milliers de personnes ont manifesté pour demander un compromis ambitieux.

En France, où les marches sur la voie publique ont été interdites après les attentats du 13 novembre, des rassemblements ont donné lieu à Paris à des incidents et la police a annoncé plus de 200 interpellations.

(Edité par Simon Carraud)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.