1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Devenez membre - Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coronavirus : les médecins généralistes de moins en moins confrontés au virus ?
Le Point04/06/2020 à 01:25

En moyenne, seul un médecin généraliste sur dix a ainsi été confronté à un patient testé par la suite positif entre le 24 et le 29 mai. © Romain Longieras / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Mercredi 3 juin, 352 nouveaux cas de coronavirus ont été recensés dans les hôpitaux français, selon les données communiquées par Santé publique France. Un chiffre qui continue de baisser au fil des semaines. Cette baisse se confirme également avec les données relayées par BFMTV et issues d'un questionnaire du syndicat des médecins généralistes MG. 1732 généralistes y ont répondu; un chiffre moins élevé que pour le questionnaire précédent, car les médecins ont dû y répondre durant le week-end de la Pentecôte. 

Lire aussi Laurence Peignot, généraliste : « J'ai arrêté d'applaudir mes confrères »

De quoi permettre de dresser un comparatif entre les semaines 20, la première du déconfinement en France, et la semaine 22, celle du 24 au 29 mai. "Le phénomène de décélération se confirme", assure Jacques Battistoni, président de MG France, au Parisien. Cela se vérifie avec plusieurs chiffres. Les médecins consultés ont vu en moyenne 2,6 patients présentant des symptômes lors de ces deux semaines. Mais le nombre de cas finalement positifs a fondu et est passée de 344 (en semaine 20) à 170 (en semaine 22), et le taux de positivité a également été revu à la baisse (de 5,6 % à 3,6 %). 

Lire aussi Déconfinement, phase 2 : quels sont les risques sanitaires ?

Pas question de crier victoire

En moyenne, seul un médecin généraliste

... Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer