1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Christine Lagarde : le roi Abdallah, "un grand défenseur des femmes"

Le Point24/01/2015 à 10:44

Une Saoudienne monte dans un taxi à Riyad, en octobre 2014.

Parmi les hommages politiques au défunt roi d'Arabie saoudite Abdallah, celui de la directrice du Fonds monétaire international (FMI) a particulièrement surpris. Christine Lagarde a évoqué depuis Davos (Suisse) un homme qui, "de manière discrète", était "un grand défenseur des femmes"."C'était très progressif, a expliqué Christine Lagarde. Mais j'ai abordé cette question avec lui à plusieurs reprises et il y croyait fermement." De plus, "il avait mis en place beaucoup de réformes", a-t-elle ajouté.Interdites de conduiteL'hommage fait grincer des dents, alors que le pays est l'un des pires au monde en matière de droits des femmes, celles-ci étant contraintes par la loi à une soumission quasiment totale aux hommes. À l'actif du roi : depuis 2011, les Saoudiennes peuvent voter et se présenter aux élections locales. Le Parlement, dont tous les membres sont nommés par le roi, accueille désormais des femmes. Mais elles ne peuvent représenter plus de 20 % des effectifs, et leurs interventions sont limitées à des domaines considérés comme "féminins", notamment la famille. Il avait nommé, en 2009, une femme ministre de l'Éducation des femmes. Et deux Saoudiennes avaient pu, pour la première fois, participer aux Jeux olympiques de Londres, en 2012. Enfin, elles ont été autorisées à faire du vélo, avec de fortes restrictions.Des avancées bien maigres quand on sait que le pays est le dernier au monde où les femmes ne sont pas autorisées à...

Lire la suite sur Le Point.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • crcri87
    28 janvier13:45

    Il faut lui mettre la burka à celle-là !!

    Signaler un abus

  • cavalair
    27 janvier23:36

    Elle a raison il aimait particulierement les femmes il en avait plus de 40, DSK a cote etait un enfant de coeur, enfin pas vraiement ....

    Signaler un abus

  • ljay1
    26 janvier10:32

    il vaut mieux entendre ça que d'être sourd..... mais enfin Christine.. il te faut du repos... Le FMI vous détracte tous... revenez sur terre!!!!!!!!!!!!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer