Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Charlie Hebdo: double assaut, agresseurs abattus, des otages tués

Reuters09/01/2015 à 20:15

ASSAUTS À DAMMARTIN-EN-GOËLE ET PORTE DE VINCENNES, LES AGRESSEURS ABATTUS, DES OTAGES TUÉS

PARIS/DAMMARTIN-EN-GOELE, Seine-et-Marne (Reuters) - Les deux suspects de la tuerie de Charlie Hebdo et un preneur d'otages qui leur était lié ont été tués vendredi lors de deux assauts des forces de l'ordre, avec un bilan provisoire de quatre otages morts, a-t-on appris de sources policières.

"Je salue la maîtrise, la compétence et le sang-froid des forces de l'ordre (...) qui ont permis l'efficacité dans l'intervention", a dit le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, avant de se rendre sur le terrain.

Chérif et Saïd Kouachi, en fuite depuis l'attaque mercredi de l'hebdomadaire satirique dans laquelle 12 personnes ont été tuées, s'étaient barricadés vendredi matin dans une imprimerie de Dammartin-en-Goële, à 40 kilomètres au nord-est de Paris.

Ils ont été tués lorsqu'ils sont sortis les armes à la main du bâtiment après un premier assaut mené par le Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) et du Raid peu avant 17h00, dit-on de source policière.

Une personne, cachée au premier étage du bâtiment où avaient trouvé refuge les suspects, est sortie saine et sauve de l'imprimerie, a-t-on appris auprès des gendarmes sur place.

L'assaut de la supérette casher, dans le XXe arrondissement de Paris, est survenu une quinzaine de minutes plus tard, peu avant 17h15, à l'initiative du Raid et de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI).

Au moins quatre otages ont été tués et cinq autres blessés, dont deux grièvement, sur une quinzaine de personnes retenues dans la supérette depuis 13h00, selon une source policière.

FILIÈRE DJIHADISTE

Le preneur d'otages, Amedy Koulibaly, 32 ans, meurtrier présumé d'une policière municipale jeudi à Montrouge (Hauts-de-Seine), a été tué dans l'assaut.

"On soupçonne qu'il a tué plusieurs otages avant l'assaut", a-t-on dit de même source, ce qui pourrait expliquer pourquoi les forces de l'ordre sont intervenues aussi rapidement.

Trois policiers ont été blessés lors de l'intervention, a-t-on précisé de source syndicale.

Les trois meurtriers présumés se connaissaient, a-t-on confirmé de source policière, et appartenaient à la même filière djihadiste dite des "Buttes-Chaumont", un quartier de Paris.

Selon des témoins et une source policière, Amedy Coulibaly a déclaré qu'il exigeait que les forces de l'ordre cessent leur opération en Seine-et-Marne avant de relâcher les otages qu'il détenait.

Si le plus jeune des frères Kouachi, Chérif, avait été condamné en France pour avoir fait partie d'un réseau djihadiste -il avait été interpellé en 2005 alors qu'il s'apprêtait à se rendre en Irak pour y combattre, les autorités françaises n'ont pas fait état du même parcours pour l'aîné, Saïd.

Mais des sources européennes et américaines proches de l'enquête ont déclaré jeudi à Reuters que Saïd Kouachi s'était rendu au Yémen en 2011 pour s'entraîner avec des militants islamistes liés à Al Qaïda.

UN ENTRAÎNEMENT AU YÉMEN?

Il serait resté plusieurs mois au Yémen pour s'entraîner avec les militants d'Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa).

Un haut responsable des services de renseignement yéménites a précisé vendredi que Saïd Kaouchi avait rencontré l'ancien prédicateur d'Al Qaïda Anouar al Aoulaki lors de son séjour.

Mais il n'a pas confirmé qu'il avait suivi un entraînement militaire, évoquant des études religieuses. Anouar al Aoulaki a été tué en septembre 2011 dans une frappe de drone américain.

A Paris, les élèves de dizaines d'écoles, collèges et lycées ont été confinés dans le cadre du dispositif "alerte attentat". La mairie du IVe arrondissement avait demandé à titre préventif la fermeture de tous les commerces de la rue des Rosiers, coeur du quartier juif de la capitale et cible d'un attentat en 1982.

Lors d'une réunion avec des préfets, le Premier ministre Manuel Valls a fait savoir qu'il serait "sans doute nécessaire de prendre de nouvelles mesures" pour répondre aux menaces.

L'attaque de Charlie Hebdo est la plus meurtrière commise en France depuis les vagues d'attentats islamistes à Paris en 1986 (12 morts dans une dizaine d'attentats) et 1995 (huit morts et près de 120 blessés dans le RER B à la station Saint-Michel.

(Avec Nicolas Bertin et le service français, édité par Yves Clarisse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.