1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Botswana : le président sortant Mokgweetsi Masisi réélu
Le Point25/10/2019 à 13:27

Il a résisté, le président Mokgweetsi Masisi, face à la fronde de son prédécesseur Ian Khama qui a claqué la porte du Parti démocratique du Botswana (BDP) en pleine campagne électorale. Vendredi, alors que le dépouillement se poursuivait dans les autres circonscriptions, il a été déclaré vainqueur de la présidentielle du mercredi 23 octobre par le plus haut magistrat du pays. « Moi, Terrence Rannowane (?) j'ai l'honneur de déclarer à la nation du Botswana et au monde que le Dr Mokgweetsi Éric Keabetswe Masisi est élu président de la République du Botswana », a déclaré le président de la haute cour de Justice.Lire aussi Présidentielle du Botswana : et si l'alternance était pour cette fois !Le Parti démocratique du Botswana en têteMokgweetsi Masisi, 58 ans, a accédé à la présidence du Botswana en avril 2018 après la démission de son prédécesseur Ian Khama, conformément à la Constitution du pays qui limite à dix ans maximum le mandat des chefs de l'État. À la tête du pays depuis son indépendance en 1966, le Parti démocratique du Botswana du président Masisi était pour la première fois menacé de perdre sa majorité au Parlement lors de ce scrutin à cause d'une fronde lancée par son prédécesseur. En effet, Ian Khama, accuse son successeur de dérive autoritaire. Il a claqué la porte du BDP, créé son propre parti et appelé ouvertement pendant la campagne à voter pour l'opposition. Cette guerre des chefs a...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer