Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

BIC: chiffre d'affaires en recul au 1T, les briquets affectés par la concurrence asiatique
information fournie par Boursorama avec AFP 23/04/2024 à 19:07

Le groupe BIC, fabricant de stylos, rasoirs et briquets jetables a vu son chiffre d'affaires reculer au premier trimestre 2024, principalement en raison des difficultés rencontrées par sa division briquets de poche en Amérique du Nord, confrontée à une forte concurrence asiatique.

( AFP / PATRICK KOVARIK )

( AFP / PATRICK KOVARIK )

Le groupe a vu son chiffre d'affaires global reculer de 3,2% sur les trois premiers mois de 2024, à 521,7 millions d'euros: une contre-performance qui est principalement le fait de sa division "Flame for life" (briquets), en recul de 9,4%, a-t-il indiqué dans un communiqué publié mardi soir.

Aux États-Unis, pour cette activité, la plus importante du groupe, le trimestre a été "difficile" (...) en raison notamment "de l'impact négatif des importations concurrentielles asiatiques dans les magasins de proximité", dans un marché globalement en baisse, a indiqué le groupe.

Un recul "partiellement compensé" "par des performances toujours fortes en Europe et au Brésil", selon BIC.

La division "Human expression" (stylos à bille) a également connu un recul, plus léger, de 2%, en raison d'une "performance plus faible au Brésil et en Inde", a indiqué le groupe.

Enfin, les rasoirs ont vu leur activité progresser de 6,2% au premier trimestre, portés par une croissance à deux chiffres en Amérique latine et une activité qui a "fortement augmenté" en Europe, avec des gains de part de marché dans neuf pays sur douze, résultat d'un "rapport qualité/prix qui reste attractif pour les consommateurs dans un environnement inflationniste", selon le groupe.

Le directeur général du groupe, Gonzalve Bich, a déploré "un environnement macroéconomique difficile, caractérisé par des pressions inflationnistes persistantes et un contexte géopolitique incertain".

"Des difficultés ont persisté" pour les briquets aux Etats-Unis, "en raison des importations asiatiques sur le marché américain, mais une amélioration progressive est attendue à partir du deuxième trimestre", a-t-il ajouté.

En conséquence, le groupe maintient ses perspectives pour 2024, d'une croissance du chiffre d'affaires "comprise entre 5% et 7% à taux de change constants grâce à l'effet des volumes, du prix et du +mix+" (c'est-à-dire la montée en gamme), après +9,2% en 2023. Pour 2024, le groupe a exclu le chiffre d'affaires de l'Argentine "en raison du contexte hyperinflationniste".

Valeurs associées

BIC
Euronext Paris +1.48%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer