1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bernard Cazeneuve condamne toute distinction entre les réfugiés
Reuters08/09/2015 à 17:09

BERNARD CAZENEUVE CONDAMNE TOUTE DISTINCTION ENTRE RÉFUGIÉS

PARIS (Reuters) - Faire une distinction entre les réfugiés chrétiens et les autres pour les accueillir dans sa commune, comme l'ont fait certains maires de France, est "funeste", a déclaré mardi matin le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

"Cette distinction, je ne la comprends pas, je la condamne et elle me paraît funeste", a-t-il déclaré sur France 2.

"Il y a une situation aujourd'hui en Syrie où toute une série de minorités sont persécutées, décapitées, torturées, crucifiées", a-t-il ajouté.

"Les chrétiens d'Orient (...) doivent être accueillis, mais il y a aussi des musulmans qui sont persécutés, il y a aussi d'autres minorités qui le sont avec la même barbarie", a poursuivi le ministre de l'Intérieur.

Les maires des villes qui se sont portées volontaires pour accueillir des réfugiés seront reçus samedi place Beauvau.

Mais "il est important que toutes les villes puissent contribuer à cet effort", a souligné mardi Bernard Cazeneuve.

"L'objectif, c'est de faire en sorte qu'il y ait un schéma (national de répartition des réfugiés), et je confierai aux préfets le soin, dans chaque département, sur la base de ce schéma, de discuter avec les villes, de manière à ce que nous puissions arriver à une répartition équitable", a-t-il ajouté.

La France accueillera 24.000 personnes sur deux ans dans le cadre des quotas de réfugiés européens figurant dans le nouveau plan de répartition que la Commission européenne s'apprête à proposer, et 1.000 demandeurs d'asile seront accueillis en urgence pour soulager l'Allemagne.

BAROIN EXPRIME L'INQUIÉTUDE DE CERTAINS ÉLUS

La Commission européenne a établi un nouveau système de quotas contraignants en vertu duquel l'Allemagne accueillera plus de 40.000 demandeurs d'asile et la France 30.000 sur un total de 160.000 personnes.

Bernard Cazeneuve a reçu dans l'après-midi le président de l'Association des maires de France, François Baroin, qui a exprimé l'inquiétude d'élus, notamment au sujet des dépenses supplémentaires que suppose l'accueil des réfugiés.

"C'est à l'Etat d'assurer l'accueil, d'assurer la mise à disposition de moyens et c'est à l'Etat de proposer une méthode et un calendrier", a dit le maire LR de Troyes, qui s'est dit prêt à coordonner les éléments d'une "méthode pratique".

François Baroin a essuyé de vives critiques pour avoir déclaré ne pas vouloir accueillir de réfugiés dans sa ville au lendemain de la publication de la photo d'un enfant syrien de trois ans retrouvé mort sur une plage turque.

"Je ne le ferai pas à Troyes pour la simple et bonne raison que je suis en surcapacité à l'échelle régionale des centres d'accueil des demandeurs d'asile, qui sont aujourd'hui suroccupés depuis des mois et des mois", avait-il dit.

(Chine Labbé, avec Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Pathor
    08 septembre17:26

    Et il fera quoi Caseneuve quand dans quelques années les différentes confessions musulman s'entre tueront entre elles sur le le territoire français ? ils commencent déjà à Calais ! Quand ces politiciens hypocrites finiront 'ils par admettre que cette religion archaïque n'est pas seulement une religion mais un système politico-religieux qui ne reconnait pas la démocratie ?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer