1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Benoît Thieulin - "Il faut une grande loi sur le numérique"

Le Point18/06/2015 à 10:26

Le rapport que le Conseil national du numérique (CNNum) remet ce jeudi à Manuel Valls est un appel, explique Benoît Thieulin.

Le Point.fr : Vous tirez à boulets rouges sur l?inertie des gouvernements? Quel est votre diagnostic ?

Benoît Thieulin : Nous pointons du doigt les puissances publiques et plus précisément les politiques. Le rapport que le Conseil national du numérique (CNNum) remet ce jeudi à Manuel Valls est un appel. C?est le bon moment. Je suis un optimiste : l?Europe reste le plus grand marché du numérique, l?épargne y est pléthorique et les innovateurs aussi. Oui, l?Europe est riche. Comment les politiques vont-ils transformer l'essai ? Depuis trois ans, je sens un basculement. Avant, pas un PDG du CAC 40 ne positionnait Google comme un de ses concurrents. Aujourd?hui, tous comprennent que le numérique est un mouvement général et que chacun doit bouger pour ne pas mourir. Et les entreprises bougent ! La SNCF ou encore Accor ont de véritables stratégies digitales, elles sont des incubateurs. Aujourd?hui, les innovateurs sont là, ils attendent? Il faut accélérer.

Cela fait plus de six mois que vous travaillez sur le terrain. Quelle a été la méthode ?

Je crois à la démocratie participative. J?y vois d?ailleurs une porte de sortie à notre démocratie représentative à bout de souffle. Bernadette Chirac disait qu?il fallait aller chercher les électeurs un à un, c?est ce que nous avons fait : des événements en régions, des...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer