Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Appel syndical à des débrayages dans l'usine de Renault à Flins

Reuters14/11/2016 à 18:43

APPEL SYNDICAL À DES DÉBRAYAGES DANS L'USINE À FLINS

PARIS (Reuters) - Plusieurs syndicats de Renault ont appelé à des débrayages mardi dans l'usine de Flins (Yvelines) pour protester contre la réforme de l'organisation du temps de travail figurant dans le projet de nouvel accord de compétitivité que négocie actuellement le constructeur automobile.

Ce mouvement, à l'initiative de représentants syndicaux locaux de la CGT, de la CFDT et de Force ouvrière notamment, intervient dans la dernière ligne droite des négociations engagées fin septembre. Sur les neuf séances de discussions programmées pour le moment, cinq ont déjà eu lieu et une sixième est prévue mardi.

Le projet de "modulation" de l'organisation du temps de travail, pour coller au mieux aux aléas de la demande, passe mal, surtout l'abandon du volontariat, le report du paiement des heures supplémentaires à la fin de l'année ou encore la réduction du délai de prévenance pour modifier les plannings.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de Renault.

Dans l'accord de compétitivité précédent, signé en 2013, Renault s'était engagé à augmenter son volume de production en France en échange d'importantes concessions sur les salaires, la durée du travail et l'emploi.

Sur les trois années écoulées, le groupe a ainsi réduit ses effectifs de 7.200 personnes via le non remplacement des départs naturels (retraites et démissions).

La restructuration s'annonce cette fois moins drastique pour les salariés en CDI, mais davantage pour les quelque 8.000 intérimaires couverts par le périmètre de l'accord puisque le groupe entend diminuer de moitié le nombre de contrats d'intérim sur la période 2017-2019.

Il veut aussi augmenter de 40% la performance de ses usines, pour lesquelles il vise une production de 90 véhicules par an et par personne fin 2019, contre 64 en moyenne actuellement.

Pour y parvenir, Renault a promis 500 millions d'euros pour moderniser les sites et 220 millions pour la formation.

Contrairement à l'accord précédent, dans lequel Renault s'était engagé à augmenter sa production dans l'Hexagone de 530.000 unités à 710.000, il n'a promis cette fois de maintenir son volume annuel moyen qu'au niveau de 2016 au moins "à conditions identiques de marché".

Toutes les usines d'assemblage se verront néanmoins attribuer un nouveau modèle qui leur donnera une visibilité au-delà de 2019. Le groupe s'est également engagé pour ses sites mécaniques sur un volume annuel moyen de moteurs, boîtes de vitesse et châssis.

Renault espère conclure un accord d'ici la fin de l'année, le dernier rendez-vous avec les syndicats étant actuellement prévu le 13 décembre. Le contrat précédent avait été signé par trois syndicats sur quatre, la CGT ayant voté contre.

(Gilles Guillaume, édité par Benjamin Mallet)

Valeurs associées

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.