Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Amnesty accuse des Kurdes syriens de crimes de guerre

Reuters13/10/2015 à 08:02

AMNESTY ACCUSE LES FORCES KURDES SYRIENNES D'AVOIR COMMIS DES CRIMES DE GUERRE

BEYROUTH (Reuters) - Les Unités de protection du peuple (YPG), organisation combattante de Kurdes syriens soutenue par les Etats-Unis, se sont rendues coupables des violences assimilables à des crimes de guerre en expulsant des milliers de non-Kurdes et en incendiant leurs logements dans les zones qu'elles contrôlent, accuse mardi Amnesty International.

Dans un rapport de 38 pages, l'organisation non gouvernementale affirme que dans plus d'une dizaine de villages repris par les combattants kurdes à l'organisation Etat islamique (EI) dans le nord de la Syrie, des habitants, essentiellement des non-Kurdes, ont été contraints de fuir ou ont vu leurs maisons incendiées par les YPG.

Ces déplacements forcés constituent souvent des représailles contre "les sympathies ou les liens supposés des habitants avec des membres de l'EI ou d'autres groupes armés", écrit Amnesty, qui dit avoir interrogé 37 personnes ayant souffert de ces violences dans les provinces de Rakka et Hassaka.

Lama Fakih, conseillère d'Amnesty, juge que les autorités autonomes kurdes "bafouent le droit humanitaire international lors d'attaques assimilables à des crimes de guerre".

Porte-parole des YPG, Redur Xelil a répliqué: "Tout simplement, c'est une accusation fausse".

Amnesty cite toutefois Ciwan Ibrahim, chef de la force kurde baptisée asayish, qui reconnaît des cas de déplacements forcés. Il les qualifie cependant d'"incidents isolés" et affirme que les habitants concernés ont été déplacés pour leur propre sécurité.

D'après Amnesty, des membres des YPG ont menacé des habitants de frappes aériennes de la coalition rassemblée autour des Etats-Unis s'ils refusaient d'abandonner leurs maisons.

Les YPG apparaissent comme les relais les plus efficaces au sol de la campagne aérienne des Etats-Unis et de leurs alliés contre les djihadistes de l'Etat islamique.

Cette organisation kurde a par le passé déjà démenti les accusations en provenance de la Turquie selon lesquelles ses combattants expulsent les civils arabes et turkmènes des zones qu'ils contrôlent, notamment dans la ville de Tel Abyad.

(John Davison; Bertrand Boucey pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.