Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Amendes requises au procès des enregistrements de Bettencourt

Reuters04/11/2015 à 16:12

AMENDES REQUISES CONTRE L'ANCIEN MAJORDOME DE LILIANE BETTENCOURT ET DES JOURNALISTES

BORDEAUX (Reuters) - Le procureur de la République a requis mercredi à Bordeaux des peines "de principe" d'un minimum de 1.500 euros à l’encontre de l'ex-majordome de Liliane Bettencourt pour avoir enregistré clandestinement des conversations de la milliardaire et contre cinq journalistes qui en ont publié des extraits.

La procureure Marie-Madeleine Alliot a estimé au cours d'un réquisitoire de deux heures que "la diffusion des enregistrements a porté à la connaissance du public que Liliane Bettencourt était affaiblie".

Elle a également dit que l'infraction est "totalement constituée" pour l'ex-majordome Pascal Bonnefoy, et "parfaitement caractérisée" pour les journalistes et directeurs de publication de Mediapart et du Point.

Soulignant la valeur "symbolique" du procès, elle a ajouté que "la liberté de la presse ne peut pas être absolue".

"Ces actes sont illégaux mais ces enregistrements ont été validés comme moyens de preuve. C'est un élément qui doit entrer en ligne de compte dans la peine appliquée", a-t-elle estimé.

Elle a requis "une déclaration de culpabilité", estimant que "seule une peine de principe peut être prononcée", sous forme d'amendes "qui ne sauraient être inférieures à 1.500 euros".

Peu avant, le tuteur de Liliane Bettencourt avait demandé que Pascal Bonnefoy soit relaxé car "ce qu'il a fait était nécessaire et remarquable", et avait reconnu que les journalistes avaient "permis à un abus de faiblesse de cesser".

Durant les débats, Pascal Bonnefoy a soutenu qu'il avait agi dans l'intérêt de Liliane Bettencourt, victime à ses yeux de prédateurs, et pour obtenir des éléments de preuve alors que selon lui tout était fait pour que le personnel soit écarté.

En l'absence de Franz-Olivier Giesbert, directeur de la publication du Point à l'époque, les quatre autres journalistes - le directeur de publication de Mediapart Edwy Plenel, Fabrice Arfi et Fabrice Lhomme pour Mediapart, Hervé Gattegno, du Point - ont plaidé pour la liberté de la presse.

L'ex-majordome, aujourd'hui âgé de 52 ans, poursuivi pour atteinte à l’intimité de la vie privée, avait capté une vingtaine d'heures de conversations au domicile de Liliane Bettencourt en plaçant un dictaphone derrière son fauteuil.

Ces enregistrements sont devenus un support essentiel de cette affaire quand Françoise Bettencourt-Meyers a qui il les avait remis les a transmis sous forme de CD-roms par un coursier à la brigade financière le 10 juin 2010.

Ce procès est le quatrième volet de la tentaculaire "affaire Bettencourt", qui mêle accusations d'abus de faiblesse sur la personne de l'héritière de l’Oréal et soupçons de trafic d'influence et de financement politique occulte.

(Claude Canellas, édité par Sophie Louet)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.